UCB a surpris début janvier en relevant son anticipation de chiffre d'affaires (CA) et de bénéfice pour 2019. Le groupe biopharmaceutique belge attend désormais un CA à 4,91 milliards d'euros (4,6-4,8 milliards précédemment) grâce aux ventes meilleures que prévu du médicament immunologique Cimzia et de l'antiépileptique Vimpat; c'est 6% de mieux qu'en 2018 (4,63 milliards) ou 7% hors effet de change.
...

UCB a surpris début janvier en relevant son anticipation de chiffre d'affaires (CA) et de bénéfice pour 2019. Le groupe biopharmaceutique belge attend désormais un CA à 4,91 milliards d'euros (4,6-4,8 milliards précédemment) grâce aux ventes meilleures que prévu du médicament immunologique Cimzia et de l'antiépileptique Vimpat; c'est 6% de mieux qu'en 2018 (4,63 milliards) ou 7% hors effet de change. Les ventes nettes de ses cinq principales molécules ont augmenté de 14%, à 4,34 milliards d'euros (13% au 1er semestre, à 2,04 milliards). Le Cimzia a progressé de 18%, à 1,71 milliard d'euros, grâce à une cible élargie et à de nouvelles applications (spondylarthrite axiale non radiographique et arthrite psoriasique). Début 2019, UCB avait déjà annoncé que le pic de CA attendu pour 2024 serait de 2 milliards d'euros (estimation initiale de 1,5 milliard, revue à 1,7 milliard début 2019). En immunologie, le groupe fonde beaucoup d'espoir, à moyen terme, sur le bimekizumab, un nouveau blockbuster potentiel dont le dossier d'autorisation pour le psoriasis sera soumis cet été sur la base des bons résultats des études de phase III. Des études de phase III sont aussi en cours dans l'arthrite psoriasique et la spondylarthrite axiale (résultats attendus fin 2021) ou seront lancées au 1er trimestre pour la maladie dermatologique rare de Verneuil. Le Vimpat, deuxième produit phare du groupe, a progressé de 20%, à 1,32 milliard d'euros (+15% à cours de change constants), permettant un relèvement du pic de ventes attendu à 1,5 milliard d'euros en 2022 (estimations précédentes: 1,2, puis 1,4 milliard). Le Keppra a vu son CA reculer de 3%, à 770 millions d'euros, tandis que le Briviact, plus récent, affiche une hausse de 56% (221 millions), avec un objectif toujours fixé à 600 millions d'euros en 2026. Enfin, le Neupro, pour la maladie de Parkinson et le syndrome des jambes sans repos, a déjà atteint un pic en 2018 (321 millions d'euros de CA, contre 400 millions d'euros prévus initialement); le CA recule de 1% en 2019 (319 millions d'euros).Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) a augmenté de 2%, à 1,43 milliard, soit une marge de Rebitda de 29,1% supérieure aux attentes (27 à 29%), mais inférieure à 2018 (30,2%). Le bénéfice net s'est tassé de 1%, à 817 millions, tandis que le bénéfice par action (BPA) net ajusté a atteint 5,2 euros (+9%). Le dividende brut a augmenté de 2%, à 1,24 euro, soit un rendement brut de 1,4%. Pour 2020, UCB vise un CA de 5,05-5,15 milliards d'euros, une marge de Rebitda de 28-29% et un BPA net ajusté de 4,8-5,2 euros - sans tenir compte de l'acquisition non finalisée de Ra Pharma, annoncée à l'automne 2019, qui renforce le positionnement d'UCB pour les maladies auto-immunes rares. UCB prévoit de lancer jusqu'à sept nouveaux médicaments sur le marché d'ici 2025, dont le Zilucoplan de Ra Pharma. Les premières ventes aux Etats-Unis et au Japon de l'Evenity, un nouveau médicament contre l'ostéoporose qui avait révélé de potentiels effets secondaires cardiaques en 2017, sont positives. Les ventes en Europe commenceront au 1er trimestre.Encouragés par les récentes bonnes nouvelles, les analystes ont plébiscité l'action UCB, qui a atteint un cours record. La valorisation s'est tendue mais reste acceptable, à 18 fois le bénéfice attendu en 2020 et un ratio valeur de l'entreprise/Ebitda escompté en 2020 de 12. Le holding mère Tubize reste digne d'achat, étant donné la décote sur la valeur intrinsèque de 45%, un sommet historique. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 89,70 eurosTicker: UCB BBCode ISIN: BE0003739530Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 17,4 milliards EURC/B 2019: 21C/B attendu 2020: 18Perf. cours sur 12 mois: +20%Perf. cours depuis le 01/01: +26%Rendement du dividende: 1,4%