Pour la première fois depuis le plus-bas de fin 2011, le cours de Transocean, leader de marché mondial dans la location d'installations d'exploration pétrolière, a faibli sous 40 USD par action. Le titre est sous pression depuis quelques mois, tout comme ses pairs Seadrill et Fred Olsen Energy. Le repli est donc avant tout sectoriel. La cause est la crainte que les tarifs de location journalière soient sous pression au cours des 12 à 24 prochains mois en raison d'une situation d'offre et de demande qui se dégrade. D'une part, la demande sera comprimée par le fait que plusieurs majors pétrolières - Shell, BP, Statoil et récemment Petrobras - aient annoncé ces derniers mois qu'elles investiraient désormais de manière plus s...