Le plus grand fournisseur de plateformes et services de forages pétroliers se concentre davantage sur les plateformes en eaux ultraprofondes et en zones inhospitalières. Dans ce cadre déjà, le groupe avait vendu, au deuxième trimestre, quinze plateformes en eaux peu profondes (jackups) au prix de 1,35 milliard de dollars. Le 15 août, il avait annoncé l'étape suivante de son plan stratégique, l'achat du groupe norvégien Songa Offshore.
...

Le plus grand fournisseur de plateformes et services de forages pétroliers se concentre davantage sur les plateformes en eaux ultraprofondes et en zones inhospitalières. Dans ce cadre déjà, le groupe avait vendu, au deuxième trimestre, quinze plateformes en eaux peu profondes (jackups) au prix de 1,35 milliard de dollars. Le 15 août, il avait annoncé l'étape suivante de son plan stratégique, l'achat du groupe norvégien Songa Offshore. Transocean acquiert ainsi, pour 3,4 milliards de dollars, soit la valeur de l'entreprise Songa, sept plateformes : trois anciennes, destinées aux eaux peu profondes, dont il se débarrassera plus que probablement, et quatre plateformes supermodernes pour les forages en zones inhospitalières. Spécialement conçues pour Statoil, ces installations sont exploitées dans le cadre de contrats de huit ans (qui arriveront à échéance entre 2022 et 2024) d'une valeur de 4,1 milliards de dollars, avec des options supplémentaires pour un total de 7 milliards de dollars. La moitié du prix d'acquisition couvre les dettes. Transocean paie en outre 480 millions en espèces, 660 millions au travers de l'émission d'une obligation convertible et 540 millions par la voie d'une émission d'actions (17% de dilution). L'acquisition sera finalisée au cours de ce quatrième trimestre. On notera que, lorsqu'elle a appris qu'il rachetait Songa Offshore, l'agence de notation S&P a dégradé la note de Transocean.En septembre, le groupe a encore démantelé six installations, dont quatre pour eaux ultraprofondes. La flotte du groupe comptera bientôt 49 plateformes, dont neuf seulement sont destinées aux eaux peu profondes. En s'offrant Songa, Transocean a vu son carnet de commandes grossir à 13,3 milliards de dollars (+40%). Le groupe est parvenu à surprendre les analystes au terme du troisième trimestre en annonçant un chiffre d'affaires (CA) de 808 millions de dollars (consensus à 700,5 millions), contre 751 millions au trimestre précédent. Une hausse qui ne tient cependant qu'au fait que Transocean a perçu une indemnité unique de 87 millions de dollars en raison de la rupture d'un contrat avant son terme. Le tarif de location journalier moyen a reculé de 329.900 à 319.000 dollars, mais le taux d'occupation des plateformes s'est hissé de 44% à 52%. Le bénéfice net récurrent s'est élevé à 64 millions de dollars, contre un million au deuxième trimestre et 218 millions l'an dernier. Par action, le bénéfice net s'est établi à 0,16 dollar, alors qu'une perte nette de 0,05 dollar avait été pronostiquée. Si l'on considère la dépréciation des six plateformes démantelées (1,39 milliard de dollars), la perte nette ressort à 1,42 milliard (contre 1,6 milliard au deuxième trimestre). Transocean a prolongé l'échéance de sa dette, à 7 milliards de dollars, grâce à un refinancement. Au cours de ce trimestre et du prochain, la flotte du groupe s'enrichira de deux nouvelles plateformes, déjà louées à Shell à un tarif journalier intéressant de 519.000 dollars dans le cadre de contrats de dix ans. La direction voit enfin progresser le nombre d'appels d'offre. Le prix de location des plateformes pour zones inhospitalières commence par ailleurs à se redresser.Cet été, le marché n'avait pas bien réagi à l'annonce du rachat de Songa Offshore. Le cours de l'action avait dévissé, mais s'est redressé depuis. Pour que la hausse se poursuive, il faudra toutefois que la surcapacité des plateformes se réduise - peut-être dans un ou deux ans. Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 10,59 dollarsTicker : RIG USCode ISIN : KYG900781090Marché : New YorkCapit. boursière : 4,15 milliards USDC/B 2016 : 18C/B attendu 2017 : -Perf. cours sur 12 mois : -24 %Perf. cours depuis le 01/01 : -28 %Rendement du dividende : -