Après un dernier trimestre 2018 en demi-teinte, la barre n'était plus placée très haut pour X-Fab, dont les marchés de débouchés s'essoufflent, tandis que les clients allègent leurs stocks et reportent leurs commandes.
...

Après un dernier trimestre 2018 en demi-teinte, la barre n'était plus placée très haut pour X-Fab, dont les marchés de débouchés s'essoufflent, tandis que les clients allègent leurs stocks et reportent leurs commandes. X-Fab a achevé l'exercice sur un chiffre d'affaires (CA) de 131 millions de dollars, soit 9% de moins qu'un an plus tôt (pronostic: 126-133 millions). Les ventes à l'industrie automobile, au sein de laquelle la société-soeur Melexis est son principal client, ont cédé 6%, à 64,1 millions de dollars. Avec une part de 49%, Melexis est la plus grande division de X-Fab. Les principaux marchés automobiles sont en perte de vitesse, alors que les menaces américaines d'augmenter les taxes à l'importation plombent le sentiment à l'égard du secteur. Les applications industrielles affichent une croissance de 4%. Le CA des applications médicales est passé de 4,8 à 6,8 millions de dollars, une hausse limitée en termes absolus. Le recul du CA des trois principaux marchés ne dépasse finalement pas 2% en base annuelle - l'on note même une progression de 4% par rapport au 4e trimestre. La division Semi-conducteurs appliqués dans les biens de consommation a vu ses ventes fléchir de 23%, à 35,8 millions de dollars. X-Fab gère six usines qui utilisent ses propres technologies ou des wafers en silicium achetés à des tiers; en cas d'essoufflement de la demande, comme au cours des deux derniers trimestres, les frais fixes, élevés, pèsent sur les résultats. A 6,5 millions de dollars, le bénéfice opérationnel brut (Ebitda) reste positif, mais chute de 68% en glissement annuel. La marge d'Ebitda est par conséquent tombée à 5%, contre une moyenne de 16,1% encore en 2018. La valeur des stocks a grimpé à 151,3 millions de dollars, contre 114 millions l'an dernier. X-Fab enregistre une perte nette de 10,4 millions de dollars (0,08 dollar par action) alors qu'un an plus tôt, le bénéfice s'établissait à 13,5 millions. Mais tout n'est pas négatif. Le CA d'Engineering & Prototyping a augmenté de 7%, à un peu plus de 10% du CA consolidé - les prototypes contribueront à assurer la croissance du groupe. Les développements dans le carbure de silicium, notamment, sont prometteurs. Plus performant que le simple silicium, ce matériau s'utilise dans les véhicules électriques et hybrides, les énergies renouvelables, etc. Deux entreprises sont passées du prototypage à la production commerciale au 1er trimestre. La transformation de l'usine française est quasi achevée et des semi-conducteurs destinés à l'industrie automobile pourront également y être produits. Au sortir du 1er trimestre, X-Fab avait 207,3 millions de dollars en caisse (près de 1,6 dollar par action), contre 242,8 millions trois mois plus tôt. La direction estime que le CA du 2e trimestre restera stable, à 128-135 millions, et annonce une fourchette large (de 3 à 9%) pour la marge d'Ebitda - la visibilité à court terme est manifestement très limitée. La récente appréciation du dollar est, ceci dit, une bonne nouvelle. Les projections tiennent compte d'un rapport euro/dollar de 1,15, mais le ratio actuel est inférieur à 1,12. La groupe a réalisé l'an dernier 81% de son CA en dollars.Le 1er trimestre est moins mauvais que prévu, mais le redressement du secteur demeure timide. Si la direction entrevoit des signes d'amélioration, nous préférons attendre une embellie du secteur automobile avant de conseiller d'acheter. A 1,1 fois sa valeur comptable, X-Fab est correctement valorisé. A conserver. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 5,12 eurosTicker: XFAB FPMarché: Euronext ParisCode ISIN: BE0974310428Capit. boursière: 670 millions EURC/B 2018: 32C/B attendu 2019: 115Perf. cours sur 12 mois: -46%Perf. cours depuis le 01/01: +21%Rendement du dividende: -