IBM continue d'évoluer en mode mineur. Il a achevé, pour la septième année consécutive, l'exercice sur une croissance négative de son chiffre d'affaires (CA), lequel est retombé à son niveau de 1999. Si le CA n'est pas le seul critère à prendre en compte, mieux vaut néanmoins qu'il soit, sur la durée, orienté à la hausse. Le premier trimestre de 2019 se termine sur une nouvelle chute (-4,7% en glissement annuel), à 18,18 milliards de dollars, alors que le consensus misait sur 18,5 milliards. IBM a beau incriminer le dollar, son CA à cours de change constants n'en cède pas moins 1%. A 2,25 dollars (-8%), le bénéfice par action est, lui, légèrement supérieur aux 2,22 dollars escomptés.
...