TINC (The INfrastructure Company) est une société d'investissements dans l'infrastructure cotée sur Euronext Bruxelles depuis le 12mai 2015. L'entreprise est la première à offrir aux investisseurs privés la possibilité de participer à des investissements d'infrastructure. Les cash-flows étalés sur une longue durée de tels investissements ouvrent la perspective d'un dividende stable, qui est également le principal intérêt d'un investissement dans TINC. Fin 2015, le portefeuille se composait de 12actifs opérationnels, répartis entre énergie (alternative; 47%), partenariats public-privé (PPP; 37%) et autres actifs liés à l'infrastructure (16%). D'un point de vue géo...

TINC (The INfrastructure Company) est une société d'investissements dans l'infrastructure cotée sur Euronext Bruxelles depuis le 12mai 2015. L'entreprise est la première à offrir aux investisseurs privés la possibilité de participer à des investissements d'infrastructure. Les cash-flows étalés sur une longue durée de tels investissements ouvrent la perspective d'un dividende stable, qui est également le principal intérêt d'un investissement dans TINC. Fin 2015, le portefeuille se composait de 12actifs opérationnels, répartis entre énergie (alternative; 47%), partenariats public-privé (PPP; 37%) et autres actifs liés à l'infrastructure (16%). D'un point de vue géographique, 84% des actifs se trouvent en Belgique, 16% aux Pays-Bas. Les investissements dans l'énergie alternative comprennent des parcs de panneaux solaires et éoliens (sur terre et en mer). Parmi les PPP, nous notons le projet de tram à Anvers (liaison avec le centre commercial de Wijnegem), une prison à Marche-en-Famenne et une partie du ring autour de Gand (Via R4-Gent). Des contrats ont également été conclus pour deux projets à acquérir en 2018: une participation de 23,7% dans l'A11, une nouvelle autoroute entre Knokke et Bruges (avec connexion à l'E40 et l'E34), et une participation de 19,2% dans la réalisation de 37kilomètres d'autoroutes neuves (A15) à proximité de Rotterdam. Parmi les autres actifs, citons l'immeuble biotech-sciences de la rue Bioversneller à Zwijnaarde, Eemplein (un parking aux Pays-Bas) et Dcinex (projecteurs de cinéma numérique). TINC poursuivra son expansion dans ses deux marchés domestiques, mais veut également investir dans d'autres pays voisins. À cette fin, elle disposait de 25,5millions EUR fin 2015. En juin 2015, TINC a investi 10,4millions EUR dans l'acquisition d'une participation de 43,65% dans le parc éolien onshore Kreekraksluis en Zélande. La société a investi 9millions EUR au 2esemestre: 3millions EUR dans un prêt subordonné à Nobelwind (nouvel investissement; parc éolien offshore en Belgique), 4millions EUR dans l'accroissement de la participation dans le parc de panneaux solaires Solar Finance (portée de 81% à 87%), et 2millions EUR supplémentaires dans Eemplein. Un investissement dans Belwind (parc éolien offshore en Belgique) a été arrêté. TINC a profité du contexte de taux bas pour refinancer deux emprunts à long terme en 2015 _ Via R4-Gent et Solar Finance _, afin d'en prolonger l'échéance et d'en réduire le coût. La valeur nette d'inventaire s'élevait à 152,3millions EUR fin décembre (11,17EUR par action), contre 149,4millions EUR (10,96EUR par action) fin juin. L'entreprise a versé un dividende intérimaire de 0,12EUR brut par action fin septembre et a confirmé un dividende total de 0,4675EUR par action pour l'exercice en cours (il se terminera le 30juin 2016). Soit un rendement de dividende brut attrayant de 4,25% sur la base du prix d'émission de 11EUR. Un petit investissement dans un PPP constitué pour la rénovation de l'écluse Beatrix à Nieuwegein (Pays-Bas) a été annoncé en février. Comme prévu, l'action de TINC est très stable. L'entreprise est en course pour au moins atteindre le résultat prévu pour l'exercice en cours. Une action de dividende attrayante qui profite tout particulièrement de l'environnement de taux extrêmement bas.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B