Depuis l'augmentation de capital opérée en décembre 2016, The INfrastructure Company (TINC) a considérablement accéléré ses investissements. Elle a au cours du dernier semestre investi 31,4 millions d'euros dans des participations existantes ou nouvelles, contre 47,5 millions d'euros sur l'intégralité de l'exercice 2016-2017 (clos le 30 juin 2017). Elle s'est du reste engagée à investir pour un total de 75 millions d'euros. L'entreprise a libéré 20 millions d'euros pour acquérir une participation de 100% dans Glasdraad BV, une collaboration avec des partenaires néerlandais axée sur le développement de réseaux en fibres optiques dans des régions faiblement peuplées des Pays-Bas. A cela s'est ajoutée l'annonce, en décembre, d'un investissement de 34 millions d'euros dans Eqso, un rés...

Depuis l'augmentation de capital opérée en décembre 2016, The INfrastructure Company (TINC) a considérablement accéléré ses investissements. Elle a au cours du dernier semestre investi 31,4 millions d'euros dans des participations existantes ou nouvelles, contre 47,5 millions d'euros sur l'intégralité de l'exercice 2016-2017 (clos le 30 juin 2017). Elle s'est du reste engagée à investir pour un total de 75 millions d'euros. L'entreprise a libéré 20 millions d'euros pour acquérir une participation de 100% dans Glasdraad BV, une collaboration avec des partenaires néerlandais axée sur le développement de réseaux en fibres optiques dans des régions faiblement peuplées des Pays-Bas. A cela s'est ajoutée l'annonce, en décembre, d'un investissement de 34 millions d'euros dans Eqso, un réseau de 24 résidences installées à Bruxelles, en Wallonie et en France, qui accueillent pour une longue durée des personnes présentant des déficiences mentales. Ce premier investissement dans le secteur des soins de santé correspond à quelque 15% du portefeuille d'investissements total. TINC a par ailleurs accru de 20 millions d'euros (de 23,7 à 39,1%) sa participation dans le partenariat public-privé (PPP) Via A11, l'autoroute qui relie depuis le 1erseptembre Knokke à Zeebruges. Le nombre de ses participations s'élève désormais à 17, pour une valeur totale de 217,6 millions d'euros, en hausse de 40,4 millions d'euros (+22,8%) entre la fin juin et la fin décembre 2017. La valeur de l'actif net est passée de 238,8 à 242 millions d'euros, soit un accroissement de 11,67 à 11,83 euros par action. L'effet positif ponctuel de la réforme de la fiscalité des entreprises belge a contribué à porter le bénéfice net de 5,4 à 12 millions d'euros, ce qui correspond à une progression de 0,38 à 0,59 euro par action. Conformément à sa volonté de le faire évoluer avec l'inflation, TINC a augmenté son dividende brut, qui est de la sorte passé de 0,48 à 0,49 euro par action (+2,1%). La trésorerie est en recul, de 58,7 millions d'euros à la fin juin 2017 à 21,4 millions d'euros six mois plus tard. Compte tenu de la gestion financière prudentielle privilégiée par le groupe, une nouvelle augmentation de capital s'imposait. TINC a donc lancé le 14 mars une augmentation de capital avec droit de préférence, exactement comme à l'occasion de l'émission de décembre 2016. Trois actions existantes donnent droit à une action nouvelle, émise au prix de 11,4 euros, soit une décote de 9,88% par rapport au dernier cours coté. L'émission de décembre 2016 s'était, elle, opérée au prix de 11,25 euros par action, mais la décote était plus limitée (7,95%). Les nouvelles actions donneront droit en octobre au dividende brut de 0,49 euro par action correspondant à une année complète alors qu'en 2016, le dividende avait été calculé au prorata depuis la date de l'émission jusqu'à la fin de l'exercice 2016-2017 (pour un paiement en octobre 2017). La souscription est ouverte jusqu'au vendredi 23 mars. Des 75,2 millions d'euros nets qu'elle devrait permettre de lever, six serviront à rembourser la facilité de crédit et 48,1 sont d'ores et déjà mis en réserve pour le financement d'engagements existants. Avec ce nouveau renforcement du capital à des conditions attrayantes, TINC confirme sa volonté de conserver un rythme de croissance soutenu. Nous recommandons aux actionnaires de souscrire. Quant au recul du cours induit par l'émission, il constitue une belle opportunité d'entrée pour les autres investisseurs. Avec un rendement brut de 4,1%, le titre, défensif, remplace toujours avantageusement les investissements en obligations. Nous revoyons le profil de risque à la baisse.Conseil : acheterRisque : faibleRating : 1ACours : 11,9 eurosTicker : TINC BBCode ISIN : BE0974282148Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 245,7 millions EURC/B 2017 : 19C/B attendu 2018 : 13Perf. cours sur 12 mois : -3 %Perf. cours depuis le 01/01 : -5 %Rendement du dividende : 4,1 %