Le 22/2, désormais connu sous le nom de "vendredi noir", le cours du 5e groupe agroalimentaire mondial avait cédé 27,5% en une séance, quand un volume record de 135 millions d'actions avait été mis sur le marché. En cause: les mauvais résultats et, surtout, la dépréciation de 15,4 milliards de dollars du portefeuille de marques.
...