Pour une année 2015 annoncée " de transition ", les résultats sont plutôt bons. Qui dit Texaf, dit République Démocratique du Congo (RDC). Et aussi revenus importants sur des projets immobiliers dans ce grand pays africain. Les problèmes administratifs et juridiques rencontrés par le groupe sont compensés par des rendements annuels de 20 à 25%, soit très largement supérieurs à ceux de notre pays. Il s'agit principalement de sites de premier choix à Kinshasa, et bien sécurisés. Les revenus locatifs ont à nouveau progressé de 7% l'an dernier, à 14,4millions EUR, contre 4millions EUR de revenus locatifs en 2005. Et ce, grâce à la mise en place des 2e et 3e phases du projet " Champ de Coton " (...