Pour une année 2015 annoncée " de transition ", les résultats semestriels sont plutôt bons. Qui dit Texaf, dit République Démocratique du Congo (RDC). Et aussi revenus importants sur des projets immobiliers dans ce grand pays africain. Les problèmes administratifs et juridiques rencontrés par le groupe sont compensés par des rendements annuels de 20 à 25%, soit très largement supérieurs à ceux de notre pays. Il s'agit principalement de sites de premier choix à Kinshasa, et bien sécurisés. Les revenus locatifs ont à nouveau progressé de 7% au 1er semestre, à 7,1 millions EUR, grâce à la mise en place des 2e et 3ephases du projet " Champ de Coton " (28 appartements entre 2 et 4...

Pour une année 2015 annoncée " de transition ", les résultats semestriels sont plutôt bons. Qui dit Texaf, dit République Démocratique du Congo (RDC). Et aussi revenus importants sur des projets immobiliers dans ce grand pays africain. Les problèmes administratifs et juridiques rencontrés par le groupe sont compensés par des rendements annuels de 20 à 25%, soit très largement supérieurs à ceux de notre pays. Il s'agit principalement de sites de premier choix à Kinshasa, et bien sécurisés. Les revenus locatifs ont à nouveau progressé de 7% au 1er semestre, à 7,1 millions EUR, grâce à la mise en place des 2e et 3ephases du projet " Champ de Coton " (28 appartements entre 2 et 4 chambres) et à un espace de bureaux livrés à une grande ambassade. Et ce, alors qu'un important locataire (une institution internationale) s'est en grande partie retirée vers l'Est du pays. La perte de ce locataire freine évidemment la croissance du chiffre d'affaires (CA). Mais grâce à cela, une rénovation peut avoir lieu et dans quelques années, le groupe pourra demander un loyer bien plus élevé. Avec Carrigrès (carrière de grès à Kinshasa, avec au moins 40 années de réserves), nous passons aux activités industrielles. Là, le groupe a noté une hausse de son CA (+6%, à 2,7 millions EUR). Son résultat opérationnel (EBIT) a rebondi de 88%, à 909 millions EUR. Il faut y ajouter que l'an dernier fut moins bon pour Carrigrès en raison de la perte d'un contrat fixe, et du fait que le dollar vigoureux a donné un coup de pouce au résultat cette année. Malgré ces déconvenues, Carrigrès est maintenu au sein du groupe car cette activité génère des cash-flows libres élevés, qui sont utilisés pour la promotion immobilière. Le résultat opérationnel récurrent (REBIT; hors éléments exceptionnels) au niveau du groupe s'est accru de 9%, à 3,6 millions EUR. Le bénéfice net s'est accru de 26%, à 2,85 millions EUR. Par action, cela représente 0,80 EUR, car 11% d'actions (354.370 nouveaux titres) se sont ajoutées au capital, en faveur du groupe chinois CHA de Hong Kong. En échange, la société Immotex (14 hectares dans le centre et 104 hectares de terrains non développés en dehors de Kinshasa) sera intégralement placée dans le giron du groupe Texaf (autrefois 50-50 avec CHA). Ce qui offre la possibilité au groupe de connaître encore une croissance soutenue, au cours des 5 à 10 prochaines années, dans la promotion de projets immobiliers, y compris celle de plus de 1000 logements sur les 104 ha en dehors de Kinshasa, en plus de bureaux, villas et appartements dans la capitale. Le litige autour d'Imbakin (créance reconnue et inscrite dans les comptes de l'Etat congolais pour une valeur de 51 millions EUR hors intérêts) avec Cobepa a été réglé. La direction table sur un REBIT encore plus élevé au 2e semestre par rapport au premier, et a confirmé ses ambitions en termes de dividende (+20% par an), ce qui suppose que nous pouvons tabler sur un dividende brut de 0,56 à 0,58 EUR par action pour l'exercice 2015. ConclusionLe potentiel de bénéfice à plus long terme reste considérable et intact. Le creux attendu dans la croissance du bénéfice du fait du départ d'un important locataire est finalement contenu. Cela dit, le cours stagne depuis plusieurs mois. Dans le passé, cette configuration s'est avérée une opportunité pour l'investisseur de long terme en quête de valeur. Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B