Tesla est l'une des actions les plus performantes du premier semestre et elle a réussi à battre plusieurs records. Par exemple, elle a franchi la barre des 1.000 dollars et le groupe a dépassé en termes de capitalisation boursière ses concurrents Toyota et Volkswagen. Tesla est aujourd'hui le constructeur automobile ayant la plus importante capitalisation au monde. Cette évolution est remarquable au regard des volumes de vente et du fait que le groupe a, comme nombre de ses rivaux, été directement et indirectement touché par les effets du coronavirus. Pour autant, les actionnaires n'ont pas été lésés. C'est surtout la publication de bonnes nouvelles, soigneusement orchestrée par Elon Musk, qui agit sur le cours de l'action.
...

Tesla est l'une des actions les plus performantes du premier semestre et elle a réussi à battre plusieurs records. Par exemple, elle a franchi la barre des 1.000 dollars et le groupe a dépassé en termes de capitalisation boursière ses concurrents Toyota et Volkswagen. Tesla est aujourd'hui le constructeur automobile ayant la plus importante capitalisation au monde. Cette évolution est remarquable au regard des volumes de vente et du fait que le groupe a, comme nombre de ses rivaux, été directement et indirectement touché par les effets du coronavirus. Pour autant, les actionnaires n'ont pas été lésés. C'est surtout la publication de bonnes nouvelles, soigneusement orchestrée par Elon Musk, qui agit sur le cours de l'action.Tesla prévoit de livrer 500.000 voitures cette année, mais les analystes sont plus prudents (consensus: 400.000). En plus des modèles S, X et 3, la production du modèle Y a également commencé plus tôt cette année. Actuellement, le modèle Y n'est construit qu'aux Etats-Unis, mais le groupe devrait accroître sa capacité de production en Chine et en Europe, et une nouvelle usine devrait voir le jour aux Etats-Unis. Les fans du Cybertruck (un pick-up au look futuriste) et du nouveau Roadster devront faire preuve de patience. Le camion longue distance Semi sera, lui, bientôt produit, et ses batteries comme son groupe motopropulseur pourront être construits au Nevada. Mais pour l'instant, la capacité fait encore défaut pour la tôlerie, si bien que les premiers Semi ne sortiront des chaînes que l'année prochaine. Au terme du premier trimestre, le cash-flow disponible était négatif (-900 millions de dollars) mais la trésorerie a tout de même augmenté, à 8,1 milliards de dollars. Le groupe avait précédemment levé 2,4 milliards de dollars. Sa dette totale s'est hissée à 15,2 milliards de dollars. Les dépenses d'investissement ont augmenté de 10% en glissement trimestriel et de 63% sur une base annuelle, à 455 millions de dollars - il a fallu investir dans les usines. Cette tendance se poursuivra au cours des prochains trimestres. Les estimations de bénéfice par action pour cette année sont très diverses (de 2,27... à 7,83 dollars; moyenne de 4 dollars). Tesla est éligible pour une place au sein du S&P 500, mais le groupe devra également présenter ses bénéfices selon les normes comptables américaines, au deuxième trimestre. La différence entre les bénéfices selon ces normes et les bénéfices ajustés est parfois importante. A la fin du premier trimestre, Tesla était tout juste rentable selon les normes US GAAP (16 millions de dollars), alors qu'ajustés, les bénéfices se montaient à 227 millions de dollars. La réalisation d'un bénéfice "US GAAP" au deuxième trimestre dépendra également de la rémunération versée aux directeurs. Si Tesla intègre le S&P 500, les trois plus grands fonds répliquant l'indice devront en acheter des actions pour un montant total de près de sept milliards de dollars. Une approche fondamentale basée sur des paramètres de valorisation classiques ne fonctionne pas pour l'action Tesla. Toujours fidèle à Elon Musk, qui sait parler aux actionnaires, le marché est prêt à payer 65 fois le cash-flow opérationnel (Ebitda) et près de 8 fois le chiffre d'affaires pour le titre. Plusieurs facteurs de risque coexistent, depuis des années, mais n'ont pas empêché Tesla d'atteindre un record au plus fort de la pandémie. Si le titre entre dans le S&P 500, son cours grimpera probablement encore. Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3CCours: 1.001,78 dollarsMarché: New York Stock ExchangeTicker: TSLA USCode ISIN: US88160R1014Capit. boursière: 186 milliards USDC/B 2019: -C/B attendu 2020: 251Perf. cours sur 12 mois: +353%Perf. cours depuis le 01/01: +141%Rendement du dividende: -