L'actualité récente autour de Tesla est largement négative, sans que le cours ne semble cependant en souffrir. Cela dit, tout comme le Nasdaq, Tesla s'échange sous son niveau du début de l'année, mais plus de 50% au-dessus du plancher de février. Cela illustre une fois de plus que l'action est volatile. Ces derniers jours, elle a fait couler l'encre en raison d'accidents qui ont impliqué des voitures équipées de son module de pilotage automatique. Celui-ci demeure un accessoire utile et n'implique absolument pas que le véhicule se conduise seul. De nombreux constructeurs de premier plan utilisent déjà des modules d'aide à la conduite de ce type, qui ne dispensent absolum...