En décembre, nous avions proposé un scénario vendeur sur Tesla (voir IB-49B) dans la rubrique consacrée aux produits dérivés. Le moment pouvait difficilement être mieux choisi puisque l'action a perdu 40% durant les semaines qui ont suivi, les turbos présentés apportant ainsi un rendement de 80% à 240% en deux mois à peine. Tesla a connu un début d'année désastreux, et l'action est retombée en février à son plus bas niveau en plus de deux ans. En cause : les inquiétudes concernant l'impact du faible prix de l'essence sur l'attrait des véhicules électriques. En outre, le marché se demandait si la capacité de production serait suffisante pour réaliser les objectifs par...