L'action du constructeur de véhicules électriques a atteint un nouveau sommet historique au début de ce mois. Et malgré la correction de 10% intervenue ensuite, elle affiche toujours une hausse de 7% depuis le début de cette année. On remarquera que ce recul est intervenu après que le fondateur et directeur Elon Musk a concédé dans la presse, pas pour la première fois d'ailleurs, que l'action "commençait quand même à devenir très chère". Car Tesla n'est pas une success-story commerciale jusqu'à présent. Les grands constructeurs ont également intensifié leurs investissements dans les véhicules électriques ces dernières années, mais cette forme de propulsion éprouve des difficultés à s'imposer dans le segment des ...

L'action du constructeur de véhicules électriques a atteint un nouveau sommet historique au début de ce mois. Et malgré la correction de 10% intervenue ensuite, elle affiche toujours une hausse de 7% depuis le début de cette année. On remarquera que ce recul est intervenu après que le fondateur et directeur Elon Musk a concédé dans la presse, pas pour la première fois d'ailleurs, que l'action "commençait quand même à devenir très chère". Car Tesla n'est pas une success-story commerciale jusqu'à présent. Les grands constructeurs ont également intensifié leurs investissements dans les véhicules électriques ces dernières années, mais cette forme de propulsion éprouve des difficultés à s'imposer dans le segment des petits et moyens modèles. La donne est différente dans le segment supérieur. Tesla ne parvient pas à suivre la demande pour sa limousine de luxe Model S. Et les choses se sont encore gâtées depuis que le constructeur américain dessert également le marché chinois. Dans le segment supérieur, le prix ne constitue pas un handicap. Des batteries plus nombreuses et plus performantes ont nettement accru l'autonomie, et les clients n'hésitent pas à sortir le chéquier en échange. Pour ceux qui en ont les moyens, la Tesla est devenue un symbole de statut. Tesla a produit 8763 véhicules au 2e trimestre, 16% de plus qu'au trimestre précédent, pour un chiffre d'affaires (CA) de 858 millions USD. Le constructeur avait vendu 22.450 voitures en 2013 et vise au moins 35.000 exemplaires pour cette année. Le cap des 100.000 devrait être franchi l'an prochain, et le plan de croissance interne table même sur 500.000 véhicules à l'horizon 2022. Des objectifs ambitieux, donc, que les Américains ne pourront atteindre qu'en augmentant leur capacité de production et en lançant de nouveaux modèles. Une première étape consiste à augmenter le nombre de marchés sur lesquels l'actuel Model S est vendu. Après Hong Kong et le Royaume-Uni - deux marchés caractérisés par un volant à droite - cette année, le Japon et l'Australie suivront l'an prochain. Le déploiement de Superchargers, un réseau de bornes de chargement rapide, se poursuit sans discontinuer sur tous les continents. Le rythme de production actuel s'établit à 800 voitures par semaine. La nouvelle ligne d'assemblage doit permettre d'atteindre une capacité de 1000 voitures par semaine. De plus, elle est modulaire. Outre le Model S, elle permettra également d'assembler le Model X. La mise en service de la nouvelle ligne d'assemblage a cependant entraîné un arrêt de la production pendant deux semaines, ce qui limitera la production à 9000 véhicules au 3e trimestre. Le développement de ce Model X se déroule toujours conformément au calendrier établi. Le début de la production et de la commercialisation est prévu au printemps 2015. Par ailleurs, la construction de la Gigafactory a été confirmée. En collaboration avec le producteur japonais de batteries Panasonic, Telsa investira 5 milliards USD dans la production de batteries pour voitures électriques. Tesla dispose actuellement de 2,7 milliards USD de liquidités. Le CA devrait progresser de 57% en 2015 et les analystes tablent sur un triplement du bénéfice à plus de 3 USD par action.ConclusionMalgré la récente correction, l'action Tesla reste extrêmement chère sur la base des critères de valorisation classiques. La valeur boursière de 31 milliards USD correspond à 13 fois le CA attendu et à plus de 80 fois le bénéfice attendu pour l'an prochain. La valeur de Tesla exclut le moindre grain de sable, ce qui est peu réaliste.Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3C