Avec une capitalisation de près de 30 milliards USD, Tesla Motors est une star en Bourse, mais le groupe américain reste un constructeur automobile relativement modeste. Au 1er trimestre, il a livré 6457 véhicules électriques, ce qui représente une part de marché mondiale de... 0,03%. Non pas que Tesla manque d'ambition, au contraire. Après avoir vendu 22.450 voitures l'an dernier, le constructeur compte franchir cette année le cap des 35.000 unités. Ce chiffre doit même atteindre 75.000 unités en 2015 et l'objectif ultime est (pour l'instant) fixé à 500.000 véhicules d'ici à 2020. A ce moment-là, Tesla devra cependant disposer d'une gamme plus étendue. Pour l'instant, le construct...

Avec une capitalisation de près de 30 milliards USD, Tesla Motors est une star en Bourse, mais le groupe américain reste un constructeur automobile relativement modeste. Au 1er trimestre, il a livré 6457 véhicules électriques, ce qui représente une part de marché mondiale de... 0,03%. Non pas que Tesla manque d'ambition, au contraire. Après avoir vendu 22.450 voitures l'an dernier, le constructeur compte franchir cette année le cap des 35.000 unités. Ce chiffre doit même atteindre 75.000 unités en 2015 et l'objectif ultime est (pour l'instant) fixé à 500.000 véhicules d'ici à 2020. A ce moment-là, Tesla devra cependant disposer d'une gamme plus étendue. Pour l'instant, le constructeur américain ne propose que le Model S. Contrairement à d'autres voitures électriques cette limousine de luxe plutôt chère peut se targuer d'une autonomie appréciable. Dans son segment, le Model S n'a aucun autre véhicule électrique concurrent. Au plus tôt l'an prochain, la gamme sera étendue au Model X, un SUV compact. La troisième génération de véhicules électriques, attendue en 2017, devrait permettre à Tesla de s'adresser au grand public. Ce modèle berline sera commercialisé à environ la moitié du prix de l'actuel Model S. Tesla a décidé il y a quelques semaines d'ouvrir ses droits de propriété intellectuelle à d'autres constructeurs désireux de produire des véhicules électriques. De cette manière, Tesla espère convaincre les grands constructeurs qui restent encore en retrait jusqu'à présent dans ce segment. Actuellement, Tesla fait tout seule ou presque. Le développement, la production et la vente s'effectuent en gestion propre, et même la technologie des batteries a été développée en interne. La décision se justifie par le fait qu'une plateforme technologique commune peut réduire les coûts de production pour tout le monde et stimuler des avancées technologiques. Simultanément, Tesla veut en finir le plus vite possible avec les inconvénients associés aux voitures électriques, comme le manque de stations de rechargement, la durée de rechargement et l'autonomie finalement réduite. Nissan et BMW, notamment, se sont déjà montrés intéressés par la technologie des "superchargers". Ce sont des stations qui permettent le rechargement plus rapide des batteries. Tesla prévoit la construction d'une Gigafactory dédiée à la production de batteries pour voitures électriques. Ce projet, qui doit être finalisé d'ici à 2017, représente un investissement de 4 à 5 milliards USD. Il bénéficie du soutien du producteur de batteries japonais Panasonic. L'usine doit produire 500.000 batteries lithium-ion par an d'ici à 2020. Les autres constructeurs constituent bien entendu un débouché important. Les résultats du 1er trimestre n'ont pas été bien accueillis. Tesla a essuyé une perte de 50 millions USD et la croissance du chiffre d'affaires (CA) n'a pas dépassé 10%. Depuis peu, le CA des véhicules vendus dans le cadre d'un contrat de leasing est étalé sur la durée du contrat. En raison de dépenses supplémentaires destinées à accroître le rythme de production, les cash-flows libres seront négatifs de cette année. ConclusionL'action s'attaque à nouveau à son cours record de fin février. A 200 fois le bénéfice et 8 fois le CA attendus pour cet exercice, de nombreuses promesses sont déjà intégrées dans les cours. Malgré la forte croissance du CA, nous préférons nous tenir éloignés de cette action. Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3C