Les chiffres de production du 4e trimestre ont agréablement surpris, le chiffre d'affaires (CA), aussi. Tesla a livré 308.600 véhicules, soit 28% de mieux qu'au 3e trimestre et 70% de plus en glissement annuel. Le total pour 2021 s'élève à 936.172 unités, en hausse de 87% en un an. Cette envolée s'explique par l'accroissement des capacités de production, qui a permis de livrer rapidement le Model 3 dans le monde entier.
...

Les chiffres de production du 4e trimestre ont agréablement surpris, le chiffre d'affaires (CA), aussi. Tesla a livré 308.600 véhicules, soit 28% de mieux qu'au 3e trimestre et 70% de plus en glissement annuel. Le total pour 2021 s'élève à 936.172 unités, en hausse de 87% en un an. Cette envolée s'explique par l'accroissement des capacités de production, qui a permis de livrer rapidement le Model 3 dans le monde entier. Le CA a bondi de 65% en glissement annuel, à 17,7 milliards de dollars (consensus: 17,2 milliards). De ce montant, 15,7 milliards proviennent des ventes de voitures. A 314 millions de dollars, les revenus de la vente de crédits d'émission sont supérieurs à ceux du 3e trimestre (279 millions), mais de 22% inférieurs à ceux de 2020. Energy Storage (panneaux solaires et batteries domestiques) a généré 688 millions de dollars et le leasing, 628 millions, les autres services assurant le reste. Le bénéfice brut a atteint 4,85 milliards de dollars (+135%), soit une marge de 27,4%. La marge brute sur les ventes de voitures s'est établie à 29,2% (+0,4% en trois mois). Pour l'ensemble de l'exercice, la marge brute du pôle voitures est de 27%, contre 21% en 2020. Le bénéfice opérationnel (Ebit) a atteint 2,6 milliards de dollars (+400%), portant la marge à 14,7%. Les 340 millions de dollars d'impôts dont Tesla s'est acquitté après l'exercice d'options sur actions par Elon Musk ont grevé de 2% la marge d'Ebit et de 0,30 dollar le bénéfice net par action, qui s'élève dès lors à 2,54 dollars (prévision: 2,46 dollars). Le groupe a gagné 6,78 dollars par action sur l'exercice. Il affirme pouvoir atteindre à terme une croissance d'au moins 50% par an, ce qui l'obligera à livrer 1,4 million de voitures au bas mot cette année. Il compte pour cela sur l'expansion de ses capacités de production, en particulier sur ses nouvelles usines d'Austin (Texas) et de Berlin. On ignore toutefois toujours quand la production atteindra sa vitesse de croisière. Tesla attend cette année beaucoup du Model Y, qui viendra de Fremont (Californie) et de Shanghai tant que les deux nouvelles usines ne seront pas opérationnelles. Aucun nouveau modèle ne sera lancé en 2022; les Semi, Cybertruck et Roadster n'arriveront donc pas sur le marché avant 2023. Ce ne sont pourtant pas les projets fous qui manquent. Elon Musk entend par exemple utiliser le robot Optimus (Tesla Bot) pour remédier à la pénurie d'ouvriers, un marché qui, dit-il, surclasse celui de la voiture électrique. Aucun changement de valeur des actifs numériques n'ayant été notifié au 4e trimestre, nous supposons que la position en cryptomonnaies est restée identique. A 2,78 milliards de dollars, le cash-flow disponible est près de deux fois plus élevé qu'un an plus tôt. La trésorerie a cédé 9% en glissement annuel, à 17,6 milliards de dollars. Compte tenu de la dette de 6,9 milliards, la trésorerie nette s'élève à un confortable 10,7 milliards de dollars, ce qui dispense pour l'instant le groupe, malgré ses investissements, de faire appel au marché. Bien qu'elle se négocie 25% sous le sommet atteint en novembre, l'action est onéreuse. A 80 fois le cash-flow d'exploitation, 12 fois le CA et près de 100 fois le bénéfice escomptés pour cette année, Tesla ne peut pas se permettre beaucoup de ratés opérationnels. Il lui sera par ailleurs quasi impossible de maintenir un taux de croissance de 50% l'an. Enfin, les relèvements de taux vont peser sur la valeur de ses cash-flows. Nous recommandons donc toujours de vendre le titre. Conseil: vendreRisque: élevéRating: 3CCours: 936,72 dollarsMarché: NYSETicker: TSLA USCode ISIN: US88160R1014Capit. boursière: 941 milliards USDC/B 2021: 138C/B attendu 2022: 93Perf. cours sur 12 mois: +1%Perf. cours depuis le 01/01: -20%Rendement du dividende: -