Telenet a longtemps été l'une des actions favorites des analystes et investisseurs sur la Bourse de Bruxelles, principalement en raison d'un dividende élevé et de multiples réductions de capital qui accroissaient encore le rendement de l'action. L'action était, de plus, portée par des rumeurs de rachat après l'échec de l'offre de l'entreprise mère américaine Liberty Global. Mais la suppression du dividende et le ralentissement de la croissance ont considérablement refroidi les relations entre les investisseurs et Telenet. L'action a déjà abandonné 15% cette année. Un constat qui n'enlève rien au parcours impressionnant accompli par Telenet, même s'il s'est endetté pour financer la...