L'annonce par le deuxième actionnaire du groupe de sa décision de vendre la moitié de sa participation moyennant une décote par rapport au cours de marché a fait l'effet d'une douche froide aux actionnaires de Telenet cette semaine. Il s'agit en l'occurrence du fonds souverain norvégien Norges Bank Investment Management (NBIM), qui ces dernières années avait porté sa position à 5,3millions d'actions, soit 4,5% du total. Sans doute cette transaction s'inscrit-elle dans une gestion normale de portefeuille, et le faible cours du pétrole n'y est-il pas étranger. Le câblo-opérateur belge dont l'actionnaire principal est américain a reçu le mois dernier le feu vert de la Commission européenne pour racheter Base. Telenet...