40,31 EUR - 4C Alléger
...

40,31 EUR - 4C AllégerAprès l'échec de l'offre de Liberty Global sur Telenet, le groupe de câblage belge n'a plus fait parler de lui. L'actionnaire principal américain ne s'est cependant pas laissé décourager, car grâce au programme de rachat d'actions propres en cours, il est parvenu à renforcer "naturellement" sa participation dans la société. Personne ne doute cependant que Liberty lance prochainement une deuxième offensive. Le groupe entend en effet fondre toutes ses participations européennes afin de bénéficier d'avantages de synergie et d'obtenir une position de marché plus solide. Pour une nouvelle offre sur Telenet, il est encore trop tôt : ce ne sera légalement possible qu'à partir de janvier. Ziggo, le Telenet néerlandais en quelque sorte, fait l'objet d'une OPA de... Liberty Global. Le mois dernier, les Américains ont encaissé plus d'un milliard USD sur la vente de Chellomedia, qui regroupait les chaînes thématiques internationales du groupe. Celui-ci souhaite manifestement affecter cet argent au renforcement de sa position de marché en Europe. Liberty détenait déjà une participation dans Ziggo et souhaitait faire main basse sur le reste des actions. Tout comme dans le cas de Telenet, les administrateurs s'y sont opposés. Plus que probablement, cette offre s'inscrit dans la volonté de Liberty de créer une seule société de câblage belgo-néerlandaise. Ziggo serait alors regroupé avec UPC et Telenet. Il ne fait aucun doute que le projet de fusion repose sur une volonté de réductions de coûts. Les revenus des entreprises classiques de télécoms sont en effet sous pression. Avec l'essor des médias sociaux et de la nouvelle génération d'appareils mobiles, les modes de communication ont changé. En outre, la réglementation impose désormais des tarifs plus réduits. Côté dépenses, les opérateurs doivent continuer d'investir dans leurs réseaux pour les rendre plus rapides. Face à ce contexte de marché riche en défis, Telenet tient le cap, grâce à un contrôle de coûts efficace et à une offre diversifiée de téléphonie fixe et mobile, d'Internet large bande et de télévision numérique. Au 3e trimestre, le CA du groupe s'est inscrit en hausse de 11,7%, à 410,3 millions EUR. Son cash-flow opérationnel (EBITDA) a augmenté de 8,4%, à 219,1 millions EUR. Compte tenu de la baisse des dépenses marketing, la marge s'est accrue sur une base trimestrielle, de 53 à 53,4%. Après trois trimestres en 2013, il est clair que les chiffres annuels se révéleront dans le haut de la fourchette des prévisions. Celles-ci faisaient état d'une hausse du CA de 10 à 11%, et d'une augmentation de l'EBITDA de 7 ou 8%. L'augmentation du nombre de clients mobiles fut légèrement plus lente que prévu mais l'ARPU, soit le revenu moyen par utilisateur, a progressé cette année déjà de 15%, à 31,2 EUR. On s'attend à ce que Telenet, qui utilise le réseau de Mobistar pour son offre mobile, pourra profiter en partie du déploiement de la 4G l'an prochain. Les cash-flows libres totalisent 102,4 millions EUR depuis le début de cette année, soit un quart de moins que l'an dernier. Ceci peut s'expliquer par le versement d'un dividende extraordinaire plus tôt cette année. A la fin du 3e trimestre, le taux d'endettement de Telenet représentait 4 fois l'EBITDA. C'est assez élevé, mais largement dans les limites convenues avec les créanciers.Ces dernières semaines, la situation opérationnelle de Telenet a été reléguée au second plan par les spéculations de reprise entourant l'action. A court terme, à ce sujet, nous ne prévoyons aucune nouveauté car l'actionnaire majoritaire Liberty ne peut légalement pas lancer de nouvelle offre avant le 18 janvier. Par ailleurs, reste à savoir si les Américains ne préféreront pas d'abord cibler le marché néerlandais. Telenet présente encore une croissance supérieure à la moyenne mais les rythmes de croissance de la téléphonie mobile sont en repli. Qui plus est, la pression sur les marges semble inévitable en 2014. A 25 fois le bénéfice escompté, l'action est chère. Pour spéculer sur une nouvelle offre de Liberty, mieux vaut dès lors attendre un repli. Alléger (rating 4C).