Telenet: un modèle économique sous pression

05/07/18 à 16:04 - Mise à jour à 16:44

Au premier semestre, Telenet a vu sa valeur boursière se contracter de plus de sept milliards à moins de cinq milliards d'euros.

En février, le CEO du groupe, John Porter, a anéanti l'espoir des actionnaires de percevoir un dividende: il a décidé de ne plus contracter de dettes supplémentaires, du moins temporairement. Telenet souffre sur le marché belge des télécommunications, où rivalisent les acteurs traditionnels - Proximus et Orange Belgium - et de nouveaux arrivants proposant des services de streaming (Netflix). C'est d'ailleurs en raison de cette concurrence que le groupe n'a, pour une fois, pas augmenté ses tarifs au début de cette an...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »