L'on s'y attendait depuis la publication des chiffres d'Orange Belgium et de Proximus (sur le marché belge des télécommunications, la croissance des uns implique le recul des autres): à l'issue du 3e trimestre, Telenet fait partie des perdants. Les résultats opérationnels sont décevants, même si le repli sensible des coûts a permis à la rentabilité d'augmenter. La téléphonie mobile et la télévision numérique sont restées en deçà des attentes; la division Business et l'Internet à large bande se sont mieux comportés.
...