Le prestataire de services pétroliers TechnipFMC est né de la fusion entre le groupe français Technip et l'américain FMC Technologies. Depuis janvier 2017, il cote à la fois sur Euronext Paris et le New York Stock Exchange. Ses résultats du premier trimestre ont répondu aux attentes du marché. Le groupe signe d'ailleurs sa meilleure performance depuis l'effondrement de son secteur, en 2014.
...

Le prestataire de services pétroliers TechnipFMC est né de la fusion entre le groupe français Technip et l'américain FMC Technologies. Depuis janvier 2017, il cote à la fois sur Euronext Paris et le New York Stock Exchange. Ses résultats du premier trimestre ont répondu aux attentes du marché. Le groupe signe d'ailleurs sa meilleure performance depuis l'effondrement de son secteur, en 2014. Sa capitalisation boursière dépasse 18 milliards d'euros, son chiffre d'affaires (CA) a atteint 15 milliards de dollars (soit environ 12 milliards d'euros) en 2017 et son carnet de commandes vaut 14 milliards de dollars (plus de 11 milliards d'euros). Ce CA l'a hissé au quatrième rang mondial. Le groupe s'attend à des synergies à hauteur de 450 millions d'euros par an en 2019 (400 millions pour l'heure). Technip était déjà un acteur éminent avec comme principaux atouts une forte présence internationale et un large terrain d'activités, mais la fusion renforce encore ces éléments: le nouveau groupe est présent dans 48 pays et dessert presque tous les géants nationaux et internationaux de l'industrie pétrolière et gazière, tels Exxon Mobil, Total, BP, Petrobras, etc.La division Onshore/Offshore de Technip était axée essentiellement sur l'installation de plateformes de forage au large des côtes et, dans une mesure moindre, sur les activités de liquéfaction du gaz naturel et de traitement du gaz de schiste. Si la fusion avec FMC n'a rien changé sur ce plan, il en va autrement s'agissant de la division Subsea. Chez Technip, cette division se concentrait principalement sur les conduites de raccordement flexibles, une activité que les systèmes de production et les services de FMC sont venus étoffer. Ajoutons que la division Subsea est beaucoup plus rentable que la division Offshore/Onshore. FMC a par ailleurs déposé dans la corbeille Surface, sa division spécialisée dans le forage et la gestion des sources énergétiques. Surface contribue cependant peu au CA. Au premier trimestre, le CA de TechnipFMC a reculé de 7,8%, à 3,125 milliards de dollars, en glissement annuel. Il se ventile comme suit: l'activité Onshore/Offshore a livré 1,57 milliard de dollars, Subsea 1,18 milliard et Surface 0,372 milliard. Le cash-flow opérationnel ajusté (Ebitda) a fondu de 8%, à 386,6 millions de dollars, ce qui induit une stabilisation de la marge d'Ebitda à 12,4%. Mais alors que la marge d'Ebitda s'est érodée de 17,3 à 14,6% dans la division Subsea, elle a bondi de 8,6 à 13,7% dans la division Onshore/Offshore et ne s'est que légèrement contractée dans la division Surface (de 14,5 à 13,5%). Le bénéfice récurrent s'établit à 0,20 dollar par action. A l'issue de l'exercice 2017, le carnet de commandes valait 14 milliards de dollars (6,1 milliards pour Subsea, 7,5 pour Onshore/Offshore et 0,4 pour Surface), un chiffre supérieur aux prévisions moyennes analystes. C'est manifeste: les divisions Onshore/Offshore et Surface se reprennent. Et dans chaque activité du groupe, la valeur des nouvelles commandes dépasse le chiffre d'affaires. Ce fut le cas durant trois des quatre derniers trimestres, dans la division Onshore/Offshore. TechnipFMC est l'un des meilleurs prestataires de services pétroliers au monde. Selon nous, le potentiel de hausse du cours de l'action, qui s'est affranchi de son plancher, n'est pas épuisé. Le rapport valeur de l'entreprise (EV)/Ebitda attendu est de 8 et l'action s'échange à seulement un peu plus d'une fois la valeur comptable. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 26,28 eurosTicker : FTI FPCode ISIN : GB00BDSFG982Marché : Euronext ParisCapit. boursière : 12,13 milliards EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : 22,5Perf. cours sur 12 mois : +2,5 %Perf. cours depuis le 01/01 : +2 %Rendement du dividende : 1,7 %