On sait désormais à quel point les résultats des entreprises de services pétroliers peuvent fluctuer. Mais après les excellents chiffres du deuxième trimestre, le marché est aujourd'hui pris de court. Réagissant violemment à la publication des résultats du troisième trimestre, il a pénalisé de 13% le titre de TechnipFMC, le groupe issu de la fusion entre le français Technip et l'américain FMC Technologies, coté depuis janvier 2017 à la fois sur Euronext Paris et le New York Stock Exchange. Généralement sauvés par un carnet de commandes de plus en plus fourni, les résultats ont, cette fois, chuté et les marges, fondu, alors même que le deuxième trimestre avait conjugué résultats satisfaisants et commandes en hausse.
...