A la fin de l'année dernière, Technip a fait l'actualité financière en lançant une offre de 1,47 milliard EUR sur CGG. Une offre qui a été rejetée, puis retirée par Technip, en réaction à l'opposition de ses actionnaires et au manque de soutien de l'Etat français. Pourtant, le prestataire français de services pétroliers a déjà alimenté le dossier CGG depuis plusieurs mois. A plus forte raison après les bons résultats trimestriels de CGG pour le 3etrimestre, nous avons pris contact, chez Technip, avec Jean-Georges Malcor, directeur (CEO) de CGG. Celui-ci n'a pas souhaité nous répondre, mais lorsque Halliburton a lancé une offre sur Baker Hughes, le CEO ...