Avec un chiffre d'affaires (CA) de 68,6 milliards de dollars (USD), Sysco est le plus grand distributeur alimentaire au monde. Le groupe détient 17% du marché américain des services alimentaires, dont la valeur avoisine 300 milliards USD. Son concurrent US Food le suit à bonne distance (11% de part de marché). Les Etats-Unis représentent plus de 70% du CA de Sysco, qui dessert une clientèle de restaurants, d'hôpitaux et d'écoles, surtout. Très concurrentiel, le marché nord-américain affiche une croissance modeste et présente de faibles barrières à l'entrée; ses marges bénéficiaires sont par conséquent dérisoires. En procédant à des rachats, Sysco gagne des parts de marché.
...

Avec un chiffre d'affaires (CA) de 68,6 milliards de dollars (USD), Sysco est le plus grand distributeur alimentaire au monde. Le groupe détient 17% du marché américain des services alimentaires, dont la valeur avoisine 300 milliards USD. Son concurrent US Food le suit à bonne distance (11% de part de marché). Les Etats-Unis représentent plus de 70% du CA de Sysco, qui dessert une clientèle de restaurants, d'hôpitaux et d'écoles, surtout. Très concurrentiel, le marché nord-américain affiche une croissance modeste et présente de faibles barrières à l'entrée; ses marges bénéficiaires sont par conséquent dérisoires. En procédant à des rachats, Sysco gagne des parts de marché.Le distributeur s'est doté en 2021 d'une nouvelle stratégie, destinée à accélérer l'évolution de son CA. D'ici à fin 2024, il entend croître 1,5 fois plus vite que le marché et pouvoir acter un bénéfice par action supérieur de plus de 30% à ce qu'il était avant la crise sanitaire. Les investissements dans le numérique, le marketing et la logistique devraient améliorer l'expérience client, et stimuler dès lors la croissance. Simultanément, la direction cherche à compresser les dépenses de 750 millions USD. Sysco est bien parti pour atteindre ses objectifs. Au premier trimestre de son exercice décalé 2023 (fin juin), son CA a bondi de 16,2% (+17%, sur le marché américain). L'inflation pourrait toutefois lui jouer des tours: les consommateurs, dont le pouvoir d'achat s'étiole, pourraient décider d'aller moins au restaurant; ce n'est toutefois pas encore le cas et l'horeca se porte plutôt bien.En pleine pandémie, Sysco a enregistré des cash-flows élevés et augmenté son dividende, qui progresse du reste chaque année depuis 1970 et l'entrée du groupe en Bourse. Le dividende devrait atteindre 1,96 USD par action en 2023. Sa taille confère à la multinationale un avantage concurrentiel certain et lui permet de réaliser des marges bénéficiaires supérieures à celles de ses concurrents. Sysco dispose d'un solide effet de levier, mais il veut à tout prix garder sa note "investissable".Par rapport au sommet atteint pendant la crise sanitaire, le ratio endettement net/cash-flow opérationnel est tombé à 3,1, un chiffre qui devrait tourner autour de 2,5-2,7 à terme. La société estime pouvoir reverser quelque 1,5 milliard USD à ses actionnaires, sous la forme de dividendes et de rachats d'actions. Plus de 14 milliards sont revenus aux actionnaires depuis 2015.Le groupe continue à multiplier les rachats. Il vise notamment les distributeurs actifs sur le marché américain, spécialisés dans des types de cuisine particuliers - il s'est par exemple offert en 2021 le grossiste italien Greco & Sons. Il lorgne en outre du côté des marchés très peu matures, comme le Canada et le Royaume-Uni, ainsi que des libres-services de gros (cash-and-carry) en Amérique latine.Après s'être effondrée au plus fort de la pandémie, l'action a vu son cours multiplié par plus de deux. A 17 fois le consensus arrêté à 4,71 USD pour 2024, le titre est loin d'être surévalué. Au cours des 10 années qui ont précédé l'apparition du Covid-19, il s'est toujours négocié moyennant une prime importante par rapport au S&P 500. Cette prime s'est désormais muée en décote, puisque l'indice se paie près de 20 fois les bénéfices escomptés pour cette année. Ce qui, étant donné la nature défensive de l'entreprise et la position qu'elle occupe sur le marché, n'est pas justifié. Le rendement en dividende rend l'action intéressante pour l'investisseur en dividendes également. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 77,30 dollarsTicker: SYY USCode ISIN: US8718291078Marché: NYSECapit. boursière: 39,17 milliards USDC/B 2021: 24C/B attendu 2022: 18,5Perf. cours sur 12 mois: +2%Perf. cours depuis le 01/01: +1%Rendement du dividende: 2,4%