En plein été, nous avions attiré votre attention sur cette enseigne réputée du secteur de l'horlogerie. Son cours était alors sous pression mais récemment, elle le fut encore davantage. Depuis le début de l'année, le titre accuse donc un recul d'un quart. Trois facteurs expliquent la poursuite de la baisse : les tensions à Hong Kong, l'annonce d'un chômage temporaire chez Cartier, filiale du holding de luxe Richemont, et surtout l'annonce de l'Apple Watch, qui ne devrait pourtant entrer en concurrence qu'avec 4 à 6% du segment de marché large (surtout le segment du luxe) que vise Swatch Group. Tout le monde connaît en effet les Swatch,...