Elia compte investir, d'ici à 2026, 4 milliards d'euros dans le réseau à haute tension belge; 50 Hertz, sa filiale allemande, investira quant à elle 5,6 milliards d'euros durant cette même période. Le groupe jouant un rôle clé dans la transition énergétique, l'expansion et le renforcement de son réseau sont essentiels à l'acheminement de la production, croissante, d'électricité renouvelable jusqu'au consommateur final. Les actionnaires bénéficieront d'un droit de souscription préférentiel. Ils pourront, pour chaque tranche de 29 actions détenues, souscrire deux nouvelles actions au prix de 124,5 euros l'unité. Ils profiteront donc d'une décote, même si celle-ci diminue depuis quelques jours en r...

Elia compte investir, d'ici à 2026, 4 milliards d'euros dans le réseau à haute tension belge; 50 Hertz, sa filiale allemande, investira quant à elle 5,6 milliards d'euros durant cette même période. Le groupe jouant un rôle clé dans la transition énergétique, l'expansion et le renforcement de son réseau sont essentiels à l'acheminement de la production, croissante, d'électricité renouvelable jusqu'au consommateur final. Les actionnaires bénéficieront d'un droit de souscription préférentiel. Ils pourront, pour chaque tranche de 29 actions détenues, souscrire deux nouvelles actions au prix de 124,5 euros l'unité. Ils profiteront donc d'une décote, même si celle-ci diminue depuis quelques jours en raison de la baisse du cours, lequel se situe désormais 18% sous le sommet atteint fin mai. Nous conseillons aux actionnaires de souscrire. Malgré la récente correction, l'action, avec un ratio cours/bénéfice de plus de 30, fait toujours l'objet d'une valorisation élevée, mais les perspectives pour les 10 prochaines années sont favorables et le profil de risque est relativement faible. Il s'agit donc d'un investissement à long terme. Les cash-flows et les bénéfices sont protégés par le cadre réglementaire: plus les investissements sont élevés, plus l'entreprise est autorisée à acter des bénéfices. La base d'actifs d'Elia étant susceptible d'être multipliée par deux ces 10 prochaines années, le bénéfice par action devrait donc doubler également. Pour Catherine Vandenborre, CFO du groupe, "l'augmentation de capital sera couverte par de nouveaux investissements, qui permettront à leur tour d'accroître les bénéfices". Si l'opération est lancée maintenant, c'est que le groupe dispose d'informations claires sur le cadre réglementaire et donc, sur les rendements escomptés. En Belgique, Catherine Vandenborre table pour la période tarifaire 2024-2027 sur un rendement des capitaux propres de 5,7%, contre 6% actuellement. En Allemagne, un nouveau cadre a été finalisé l'année passée.Elia a achevé le dernier exercice sur un bénéfice net ajusté en hausse de plus de 6%, à 328 millions d'euros; cette augmentation s'est opérée dans le sillage de l'accroissement de 6% de la base d'actifs, qu'a autorisé le programme d'investissement de 1,2 milliard d'euros. A ce bénéfice correspond un rendement des capitaux propres de 7,56%. La direction annonce pour cette année un rendement des capitaux propres situé dans la fourchette inférieure comprise entre 6,25% et 7,25%. Le cadre réglementaire est stable, mais la moindre contribution de l'interconnexion Nemo Link et la perte de certaines mannes ponctuelles pèseront sur le rendement - un phénomène que compensera toutefois l'élargissement de la base d'actifs.Les actionnaires peuvent souscrire à l'augmentation de capital. L'action est sous pression depuis quelques semaines car au vu du climat boursier, sa valorisation n'était pas défendable. La valorisation reste néanmoins élevée (ratio cours/bénéfice de 35 et rendement en dividende de 1,3%), ce que compensent sur le long terme les excellentes perspectives de croissance, assorties d'un risque limité. L'action, défensive, a donc toujours sa place dans les portefeuilles. Nous continuons de recommander de conserver/attendre. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 1ACours: 129Ticker: ELI:BBCode ISIN: BE0003822393Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 9,47 milliards EURC/B 2021: 25C/B attendu 2022: 35 Perf. cours sur 12 mois: +43%Perf. cours depuis le 01/01: +12%Rendement du dividende: 1,3%