Si le fleuron de l'industrie chimique belge a achevé le 3e trimestre sur d'excellents chiffres, l'évolution de l'action reste timide. La panique provoquée sur les marchés par l'éclatement de la pandémie n'avait pas épargné, en mars 2020, le titre Solvay, qui s'était toutefois redressé de façon spectaculaire par la suite. Mais la hausse des prix des matières premières notamment et la perspective d'un ralentissement de la croissance économique mondiale ont arrêté sa progression cet été, d'où son retard, de plus de 10%, par rapport à l'indice Bel 20 en 2021. Le phénomène n'est pas nouveau: le titre a progressé moitié moins vite environ que le baromètre de la Bourse de Bruxelles au cours des 10 dernières années...

Si le fleuron de l'industrie chimique belge a achevé le 3e trimestre sur d'excellents chiffres, l'évolution de l'action reste timide. La panique provoquée sur les marchés par l'éclatement de la pandémie n'avait pas épargné, en mars 2020, le titre Solvay, qui s'était toutefois redressé de façon spectaculaire par la suite. Mais la hausse des prix des matières premières notamment et la perspective d'un ralentissement de la croissance économique mondiale ont arrêté sa progression cet été, d'où son retard, de plus de 10%, par rapport à l'indice Bel 20 en 2021. Le phénomène n'est pas nouveau: le titre a progressé moitié moins vite environ que le baromètre de la Bourse de Bruxelles au cours des 10 dernières années (+56%, contre +104% pour le Bel 20); il a également compté parmi les lanternes rouges au sein de l'indice Euro Stoxx 600 Chemicals. L'exposition du groupe au secteur de la navigation aérienne et à celui de l'industrie pétrolière et gazière, n'était évidemment, en pleine crise sanitaire, pas un cadeau. En témoigne, la dépréciation de près de 1,5 milliard d'euros annoncée fin juin 2020 sur Cytec, acquis en 2016. Solvay verse toujours, heureusement pour l'actionnaire, de généreux dividendes. Les résultats du 3e trimestre surclassent le consensus. Le chiffre d'affaires (CA) est passé de 2,103 à 2,573 milliards d'euros (+ 22,4%). Sa croissance organique (à périmètre constant) s'est même établie à 24,7%. Le CA est de 7% supérieur au consensus (2,409 milliards d'euros), et de 6,2% plus élevé (à périmètre constant) que celui du 3e trimestre de 2019. Chacune des trois divisions a fait de 6% à 8% mieux que le consensus. Solutions (qui englobe notamment Novecare, spécialiste des formulations qui apportent des fonctionnalités spécifiques aux produits) a achevé le trimestre en hausse de 25% (croissance organique: +28%) en glissement annuel. Materials (polymères et matériaux composites) a vu son CA bondir de 24% sur un an (+26%). Chemicals (l'activité historique, celle des produits chimiques intermédiaires) signe une augmentation de 18% de son CA en rythme annuel (+20%). Soit, en neuf mois, une croissance organique de 15,1% du CA consolidé, à 7,402 milliards d'euros (6,751 milliards entre janvier et septembre 2020), et de 0,5% par rapport à la même période en 2019 (-2,3% à l'issue du 1er semestre). Le cash-flow opérationnel (Ebitda) ajusté du 3e trimestre est de 5% supérieur au consensus (570 millions d'euros): il a progressé de 26,6% (croissance organique: +31%), à 599 millions d'euros (473 millions un an plus tôt). La marge d'Ebitda est par conséquent passée de 22,5% à 23,3% au 3e trimestre, et de 21,9% à 24,1% en neuf mois. L'Ebitda a signé une croissance organique de 5,7% par rapport à janvier-septembre 2019. Le bénéfice sous-jacent a atteint 273 millions d'euros au 3e trimestre, en hausse de plus de 50% en rythme annuel. Solvay mise toujours sur un Ebitda de 2,2 à 2,3 milliards d'euros pour l'exercice, et a relevé, de 750 à 800 millions d'euros environ, le cash-flow disponible prévisionnel (692 millions en neuf mois). A 1,5 fois la valeur comptable et moyennant un Ebitda qui devrait tourner autour de 7 en 2021, la valorisation demeure raisonnable. Nous conseillons donc toujours d'acheter, même si l'action marque une pause depuis quelques mois. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 105,20 eurosTicker: SOLB BBCode ISIN: BE0003470755Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 11,13 milliards EURC/B 2020: 16C/B attendu 2021: 12Perf. cours sur 12 mois: +55%Perf. cours depuis le 01/01: +7%Rendement du dividende: 3,6%