Le projet d'exploration dans le cuivre Warintza, dans le sud-est de l'Equateur, progresse rapidement. Le canadien Solaris Resources avait entamé fin 2020 un programme de forage agressif. A l'époque, les ressources estimées étaient de 126 millions de tonnes de minerai, d'une teneur de 0,7% d'équivalent cuivre (0,56% de cuivre). Le premier objectif était d'étendre les ressources de Warintza Central à 1 milliard de tonnes. En avril, une ressource indicative de 579 millions de tonnes ayant une teneur de 0,59% d'équivalent cuivre, ainsi qu'une ressource inférée (moins certaine) de 887 millions de tonnes (0,47%), ont été annoncées. Un projet récent affiche une teneur moyenne de 0,35% d'équivalent cuivre.
...

Le projet d'exploration dans le cuivre Warintza, dans le sud-est de l'Equateur, progresse rapidement. Le canadien Solaris Resources avait entamé fin 2020 un programme de forage agressif. A l'époque, les ressources estimées étaient de 126 millions de tonnes de minerai, d'une teneur de 0,7% d'équivalent cuivre (0,56% de cuivre). Le premier objectif était d'étendre les ressources de Warintza Central à 1 milliard de tonnes. En avril, une ressource indicative de 579 millions de tonnes ayant une teneur de 0,59% d'équivalent cuivre, ainsi qu'une ressource inférée (moins certaine) de 887 millions de tonnes (0,47%), ont été annoncées. Un projet récent affiche une teneur moyenne de 0,35% d'équivalent cuivre.Le programme a permis d'atteindre un deuxième objectif: la découverte de nouvelles zones riches en minerai. Un premier forage a abouti à Warintza Ouest en février 2021; il a été suivi par Warintza Est en juillet puis par Sud en janvier 2022. Chacune de ces trois zones a une superficie au moins équivalente à celle de Central. Les travaux ont permis d'identifier une fosse de départ de 287 millions de tonnes, avec une teneur de 0,79% d'équivalent cuivre. L'accent est désormais placé sur l'expansion de la fosse de départ, aux teneurs élevées, de Central, que viendra compléter du minerai provenant d'Est, apparemment directement liée à Central.La création de Solaris Exploration a été annoncée fin 2021. Warintza restera dans Resources, tous les autres projets étant versés dans Exploration. Ces projets s'articulent autour de plusieurs zones d'exploration d'or et de cuivre proches de Warintza, des projets Capricho et Paco Orco (Pérou), de Tamarugo et de Ricardo (via Freeport-McMoRan) au Chili et des 60% de participation dans La Verde (cuivre), la joint-venture que le groupe forme avec Teck Resources au Mexique. Ces projets moins avancés auront ainsi davantage d'opportunités d'évoluer et la reprise de Warintza par une major spécialisée s'en trouvera facilitée. Les actionnaires recevront des actions Solaris Exploration, selon un rapport qui reste à déterminer; Exploration fera son entrée en Bourse à un stade ultérieur.Parallèlement, Solaris Resources s'attelle à augmenter les chances de réussite de la future mine Warintza. Elle a signé en mars un contrat d'achat d'hydroélectricité bon marché avec la compagnie équatorienne. Un accord récemment conclu avec l'Etat lui garantit un cadre juridique stable pour toute la durée de vie de la mine, à quoi s'ajoutent des incitants fiscaux à l'accélération de son développement. Ces ententes confirment le climat favorable aux investissements miniers qui règne en Equateur (bien loin de celui du Chili et du Pérou), une politique qui devrait attirer des milliards de dollars d'investissements étrangers. La coopération avec la population locale a été renforcée.L'action Solaris Resources a chuté de 40% depuis le sommet atteint fin 2021. Les ressources estimées ne sont pas extraordinaires et le malaise généralisé sur les marchés pèse sur le cours du cuivre. Mais le déficit structurel prévu à partir de 2025 fera immanquablement remonter le titre, et rendra même nécessaire la construction d'autres mines. L'équipe et l'actionnariat (Equinox Gold, Ross Beaty, Lundin) qui entourent Richard Warke sont parfaitement aptes à maximiser le potentiel. Le calendrier est compliqué, mais une offre d'achat assortie d'une prime significative avant la fin de 2023 nous paraît relever de l'ordre du possible. Nous visons 17-20 dollars par action, avec Exploration en bonus. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 10,18 dollars canadiensTicker: SLS CNCode ISIN: CA83419D2014Marché: TorontoCapit. boursière: 1,16 milliard CADC/B 2021: -C/B attendu 2022: -Perf. cours sur 12 mois: -9%Perf. cours depuis le 01/01: -40%Rendement du dividende: -