Nous considérons les holdings belges comme des retardataires vers lesquels les investisseurs ne se tournent que plus tard dans le cycle boursier. Sofina est l'un de ces holdings dont la décote par rapport à la valeur intrinsèque (VNI) reste attrayante - 31% -, même si elle a diminué depuis l'offre lancée par l'Union Financière Boël (UFB) sur Henex en septembre dernier. Henex détient 16,98% des actions de Sofina. Deux autres sociétés de la famille Boël - SPI (20,94%) et Samic (9,68%) - détenaient déjà une participation dans Henex. En raison de l'offre lancée par UFB sur les actions encore en circulation à 63,50 EUR par action, la famille va acquérir la totalité du capital de Henex. Une offre publique de retrait oblig...