SnowWorld n'est coté à la Bourse d'Amsterdam que depuis décembre 2013. La société néerlandaise fondée en 1996 a longtemps eu pour seule activité l'exploitation des deux stations de ski en intérieur des Pays-Bas dont elle est propriétaire: celle de Zoetermeer avec trois pistes, dont l'une a été étendue à 300 mètres en 2016 et est désormais, avec une inclinaison de 21%, la pente indoor la plus raide d'Europe et celle de Landgraaf, non loin du Limbourg belge, qui possède cinq pistes, dont une de 520 mètres de long, ce qui en fait la plus grande station de ski indoor au monde.
...

SnowWorld n'est coté à la Bourse d'Amsterdam que depuis décembre 2013. La société néerlandaise fondée en 1996 a longtemps eu pour seule activité l'exploitation des deux stations de ski en intérieur des Pays-Bas dont elle est propriétaire: celle de Zoetermeer avec trois pistes, dont l'une a été étendue à 300 mètres en 2016 et est désormais, avec une inclinaison de 21%, la pente indoor la plus raide d'Europe et celle de Landgraaf, non loin du Limbourg belge, qui possède cinq pistes, dont une de 520 mètres de long, ce qui en fait la plus grande station de ski indoor au monde. En septembre 2017, Marc Coucke, l'ancien propriétaire d'Omega Pharma, a pris une participation majoritaire dans SnowWorld (via sa société Alychlo), rachetant principalement les parts du fondateur passionné, ancien CEO et donc actionnaire de référence du groupe, Koos Hendriks, qui détient toujours un peu moins de 5% des actions. Le Belge a placé Wim Hubrechtsen (ancien de Studio 100 et Medialaan) à la tête de SnowWorld. Le groupe a connu une énorme expansion ces dernières années, devenant le leader européen incontesté du ski en intérieur avec sept sites (huit si l'on considère comme un site distinct le centre d'activités intérieures et extérieures Ayers Rock Holding de Zoetermeer, racheté à l'été 2019, adjacent à la station de ski). SnowWorld avait déjà racheté le parc de ski indoor SnowPlanet à Amsterdam, pris une participation minoritaire de 25% dans Alpenpark Neuss, en Allemagne, avec l'option de devenir actionnaire majoritaire en temps voulu, et acquis SIS Leisure Group (ski indoor et icekart à Rucphen, ski intérieur à Terneuzen, Skydive à Rosendael). Logiquement, cette expansion s'est traduite par une vigoureuse croissance du chiffre d'affaires (de 26,1 à 35,2 millions d'euros, soit +24,9%) sur l'exercice 2018-2019 (01.10.2018 au 30.09.2019), dont les résultats ont été annoncés mi-janvier. La plupart des acquisitions n'ayant eu lieu qu'au cours de l'exercice, l'impact sur le résultat est moins prononcé: le cash-flow opérationnel (Ebitda) n'a augmenté que de 1,3%, de 8,5 à 8,6 millions d'euros, même si la hausse atteint 11,3% (de 8,5 à 9,5 millions d'euros) si l'on exclut les coûts d'acquisition. Si les sites acquis avaient contribué au résultat dès le début de l'exercice, l'Ebitda aurait atteint environ 12 millions d'euros, selon la direction. Le résultat opérationnel (Ebit) a bondi de 55% (de 4,85 à 7,52 millions d'euros) et le bénéfice net est même passé de 2,45 à 4,34 millions d'euros (+77%). Une augmentation de capital de 2,6 millions d'euros a été réalisée au cours de l'exercice, si bien que le bénéfice par action a augmenté de "seulement" 57,5%, de 0,73 à 1,15 euro. Sur l'exercice, 54,4% des revenus provenaient du ski, 25,2% de la restauration et le reste des hôtels (5,6%), du fitness (4,8%), du skydive (3,9%) et de l'icekart (1,9%). Le groupe est toujours résolument axé sur le marché néerlandais mais souhaite se développer à l'international; l'acquisition allemande forme un premier pas dans cette direction.Nous avions commencé à suivre cette petite entreprise néerlandaise il y a quelques années, séduits par son parcours remarquable et ses perspectives de croissance à long terme. Hélas, nous l'avons perdue de vue pendant un certain temps, et nous le regrettons, car elle a tenu ses promesses. Il est encore temps de se positionner sur cette action sur la base de 10,5 fois le bénéfice attendu pour le (nouvel) exercice. Attention toutefois, l'action affichant une négociabilité restreinte, il convient de limiter les ordres.Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 15,50 eurosMarché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 61,2 millions EURC/B attendu 2019: 11,5C/B attendu 2020: 9Perf. cours sur 12 mois: +58%Perf. cours depuis le 01/01: +8%Rendement du dividende: -