Le groupe de plantations anversois a présenté des résultats annuels en ligne avec les attentes, qui étaient faibles. C'est évidemment lié à l'important recul du prix de l'huile de palme l'an dernier. Finalement, le prix moyen a atterri en 2015 à 622USD la tonne, ce qui représente un repli de 24,2% par rapport à 2014 (821USD la tonne). Heureusement, la production d'huile de palme a progressé sur une base annuelle de 8,35%, à 268.488tonnes. Au 4e trimestre, l'augmentation est même ressortie à 11,28%, à 69.472tonnes. La production propre s'est accrue en rythme annuel de 8,62%, à 219.623tonnes. Les plantations matures d'Indonésie _ Tolan Tiga à Nord-Sumatra et Agro Muko à Sud-Sumatra _ ont connu un trè...

Le groupe de plantations anversois a présenté des résultats annuels en ligne avec les attentes, qui étaient faibles. C'est évidemment lié à l'important recul du prix de l'huile de palme l'an dernier. Finalement, le prix moyen a atterri en 2015 à 622USD la tonne, ce qui représente un repli de 24,2% par rapport à 2014 (821USD la tonne). Heureusement, la production d'huile de palme a progressé sur une base annuelle de 8,35%, à 268.488tonnes. Au 4e trimestre, l'augmentation est même ressortie à 11,28%, à 69.472tonnes. La production propre s'est accrue en rythme annuel de 8,62%, à 219.623tonnes. Les plantations matures d'Indonésie _ Tolan Tiga à Nord-Sumatra et Agro Muko à Sud-Sumatra _ ont connu un très bon quatrième trimestre : Tolan Tiga +13,55%, à 15.145tonnes, et sur base annuelle +5,16%, à 65.895tonnes ; Agro Muko +10,47%, à 18.499tonnes, et sur base annuelle -0,08%, à 77.704tonnes. Quant aux jeunes plantations d'UMW et de TUM à Nord-Sumatra (-5807 tonnes ou +35,51% et 19.530 tonnes ou +42,29% sur base annuelle) et d'Hargy Oil Palms en Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG ; -16.524tonnes ou +8,21% et 56.494tonnes ou +12,97% sur base annuelle), ont réalisé une sensible croissance de la production. Pour exploiter pleinement la capacité de traitement des moulins, des fruits d'huile de palme supplémentaires ont été achetés à des tiers. Là, on note une augmentation en rythme annuel de +7,15%, à 48.865 tonnes. Le chiffre d'affaires (CA) a reculé de 21%, à 225,9millions USD. Les coûts de production sont restés sous contrôle en raison de la maîtrise des coûts et de la baisse des devises locales par rapport au dollar américain. Le bénéfice brut a reflué de 44%, à 44,2millions USD, où la part d'huile de palme a reculé de 91,1% à 85,8%. L'évolution toujours faible des activités de caoutchouc s'est traduite en 2015 par un bénéfice brut négatif de 1,4million USD. Ce qui est positif, c'est que Sipef est récemment parvenu à vendre les anciennes plantations de caoutchouc en PNG (Galley Reach) environ à sa valeur comptable (7millions USD). Le bénéfice net a reculé de 59,8%, à 21,1millions USD. Le dividende brut a baissé, sur la base d'un pay-out ratio inchangé d'environ 30%, à 0,6EUR par action, contre 1,25EUR par action l'an dernier. En 2015, Sipef a planté 2185hectares (ha) supplémentaires de plantations de palmiers (total du groupe fin 2015 d'environ 57.900ha), avec l'ambition réitérée d'élargir la superficie à au moins 75.000ha au cours de la prochaine décennie sans accumulation des dettes structurelles. Le rythme de croissance ralentira cependant en raison des plus faibles revenus, avec un accent sur l'Indonésie (Musi Rawas). La position nette d'endettement a en effet doublé l'an dernier à 50,5millions USD. La propre production d'huile de palme n'a pas souffert du phénomène climatique El Nino, mais Sipef constate un effet positif sur le marché, avec une augmentation du prix (actuellement 667USD la tonne) comme conséquence. À court terme, la société n'a pas énormément de potentiel. Jusqu'ici, 27% de la production attendue a été vendue à 649USD par tonne. ConclusionCette année, sur la base des prix actuels, Sipef prévoit un résultat légèrement inférieur à celui de 2015. Le niveau de cours actuel, faible, représente un faible risque de baisse. Pour des cours plus élevés, il faudra cependant attendre des facteurs de soutien de cours, susceptibles d'exploiter le potentiel haussier à plus long terme. Nous conservons notre position en portefeuille.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B