Sans surprise, les résultats du 3e trimestre du groupe agro-industriel anversois Sipef ont montré une nouvelle fois que 2019 serait un cru abominable, avec une perte pour la première fois en 15 ans, pour deux grandes raisons. Tout d'abord, la production d'huile de palme à partir des plantations lui appartenant a déçu - alors qu'elle avait augmenté en moyenne de 5% chaque année depuis 10 ans grâce à l'extension de la superficie plantée (de 46.630 hectares fin 2008 à 71.722 hectares fin 2018) et que l'objectif pour la décennie à venir avait aussi été fixé à 4-5%, pour 100.000 hectares plantés. Or, Sipef est resté largement en deçà cette année.
...