Après l'annus horribilis 2019, qu'il avait close sur une perte pour la première fois en 15 ans, le groupe anversois a renoué avec les bénéfices en 2020, malgré la crise sanitaire, grâce à la hausse de la production et des prix de l'huile de palme. Les trois derniers mois de 2020 se sont inscrits dans la lignée des neuf premiers, et la production du groupe a augmenté de 5,45% par rapport au 4e trimestre de 2019, de 78.009 à 82.257 tonnes.
...

Après l'annus horribilis 2019, qu'il avait close sur une perte pour la première fois en 15 ans, le groupe anversois a renoué avec les bénéfices en 2020, malgré la crise sanitaire, grâce à la hausse de la production et des prix de l'huile de palme. Les trois derniers mois de 2020 se sont inscrits dans la lignée des neuf premiers, et la production du groupe a augmenté de 5,45% par rapport au 4e trimestre de 2019, de 78.009 à 82.257 tonnes.Le taux de croissance sur les neuf premiers mois de l'exercice était de 5,34% (à 247.027 tonnes), soit +5,37% en rythme annuel, à 329.284 tonnes (fourchette attendue: 5,3 à 10%). La production à partir des plantations du groupe a augmenté de 4,54%, à 68.567 tonnes et, sur une base annuelle, de 2,58%, à 271.472 tonnes. La production de fruits provenant de ses plantations s'est accrue de 9,78% au 4e trimestre et de 3,83% en rythme annuel grâce à des précipitations intenses, mais régulières. En Indonésie, seule la province de Sumatra du Nord (Tolan Tiga) a connu un déclin en raison de l'extrême sécheresse de 2019; dans le sud, les nouvelles plantations ont prospéré et, à la différence des autres régions, le taux d'extraction n'y a pas diminué. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, la reprise se poursuit après les trois éruptions volcaniques de 2019. La production propre de fruits a augmenté de 36,4%, à 77.744 tonnes au 4e trimestre, soit une croissance annuelle de 5,5% (à 269.616 tonnes). Le taux d'extraction a atteint un niveau élevé de 25,2% (+2,8%) au 4e trimestre et de 24,6% (+5,5%) sur un an. La production annuelle totale a progressé de 14,9%, à 118.123 tonnes, ou 35,9% de celle du groupe. Grâce au bon second semestre, le prix moyen de l'huile de palme a terminé l'année à 715 dollars la tonne (+26%). Les stocks peu garnis et les récoltes moins abondantes que prévu d'huiles végétales concurrentes ont hissé le cours de l'huile de palme à 965 dollars la tonne en décembre, son plus haut niveau depuis 2012. Le 10 décembre, les taxes à l'exportation visant à financer le programme indonésien de biodiesel ont nettement augmenté - un revers majeur pour SIPEF, car lorsque le prix dépasse 670 dollars la tonne, 15 dollars refluent vers les caisses de l'Etat pour chaque hausse de 25 dollars. Le chiffre d'affaires (CA) annuel a augmenté de 10,4%, à 274 millions de dollars. Le bénéfice opérationnel (Ebit) s'est hissé de 4,9 millions à 30,8 millions de dollars, et la perte nette de 8 millions de dollars s'est muée en un bénéfice net de 14,1 millions de dollars (dans la fourchette attendue de 10-15 millions de dollars). Après une interruption d'un an, la société versera à nouveau un dividende brut de 0,35 euro par action. En réduisant ses investissements (à 51,8 millions de dollars), elle a pu alléger sa dette nette, de 164,6 à 151,2 millions de dollars. Après une croissance plus faible que prévu en 2020, SIPEF vise une hausse d'au moins 10% de la production en 2021. Pour l'instant, 36% de la production escomptée pour l'année a été vendue à 827 dollars la tonne, contre 36% à 727 dollars la tonne l'année dernière. Le nouveau mécanisme de droits à l'exportation est source d'incertitudes. Notre enthousiasme à l'égard de SIPEF a été quelque peu tempéré par la forte hausse de la taxation des exportations indonésiennes. A terme, l'effet en sera probablement lissé. L'action est toujours digne d'achat étant donné sa valorisation attractive, à environ 8.000 dollars par hectare planté et 0,9 fois la valeur comptable. Les perspectives pour l'huile de palme restent favorables. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 45,80 eurosTicker: SIP BBCode ISIN: BE0003898187 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 484,5 millions EURC/B 2020: 40C/B attendu 2021: 16Perf. cours sur 12 mois: -15%Perf. cours depuis le 01/01: +2,5%Rendement du dividende: 0,8%