Sioen, et tout particulièrement son cours, aura déçu en 2019. Le groupe avait d'ailleurs revu à la baisse ses pronostics pour l'exercice dès la fin du 1er trimestre. Il avait pourtant, ces dernières années, pu se prévaloir d'une forte croissance de son chiffre d'affaires (CA). Mais elle s'expliquait principalement par les reprises de Manifattura Fontana (géotextiles), de Dimension-Polyant (premier fabricant au monde de tissus pour voiles et plus importante reprise jamais décidée par Sioen), de James Dewhurst dans la division Enduction et de Verseidag Ballistic Protection et Ursuit (combinaisons de plongée professionnelles) dans le pôle Confection. Sioen est spécialisé dans les produits techniques et en particulier, les vêtemen...

Sioen, et tout particulièrement son cours, aura déçu en 2019. Le groupe avait d'ailleurs revu à la baisse ses pronostics pour l'exercice dès la fin du 1er trimestre. Il avait pourtant, ces dernières années, pu se prévaloir d'une forte croissance de son chiffre d'affaires (CA). Mais elle s'expliquait principalement par les reprises de Manifattura Fontana (géotextiles), de Dimension-Polyant (premier fabricant au monde de tissus pour voiles et plus importante reprise jamais décidée par Sioen), de James Dewhurst dans la division Enduction et de Verseidag Ballistic Protection et Ursuit (combinaisons de plongée professionnelles) dans le pôle Confection. Sioen est spécialisé dans les produits techniques et en particulier, les vêtements de protection multirisques de qualité supérieure. Il est l'unique acteur entièrement intégré du secteur, dont il aligne dès lors les marges les plus élevées. Ses investissements permanents dans l'innovation soutiennent la croissance du CA des nouvelles applications techniques. Le groupe compte trois divisions: Enduction (filature, tissage et enduction; 62% du CA consolidé au 3e trimestre), qui a annoncé il y a quelques mois la reprise d'une série d'actifs appartenant à Techma Coatings (Groupe Seyntex); Chimie (production de pâtes, vernis et encres industriels; 8% du CA consolidé) et Confection (vêtements techniques; 30%). Le principal segment est celui des bâches pour camions, que le groupe domine résolument (15% environ du CA consolidé). Or c'est là, précisément, que les résultats du 3e trimestre laissent à désirer, car le secteur du transport est à la peine. Sioen est également numéro 1 (40% environ de part de marché) dans le domaine des tissus pour voiles. Il a achevé les neuf premiers mois de l'exercice sur un CA de 385,7 millions d'euros, soit une croissance de 1,9% en glissement annuel. Sa croissance organique s'établit à 2%. Entre juillet et septembre, la croissance du CA n'a pas dépassé 0,9% (à 120,9 millions d'euros); elle est même nulle sur une base comparable (119,7 millions d'euros de CA fin septembre 2018 et 2019). Les divisions affichent des résultats très divers. L'essoufflement du secteur des transports a pesé à concurrence de 1,8% en base comparable sur le CA de la division Enduction au 3e trimestre (70,6 millions d'euros, contre 71,9 millions un an plus tôt; -1,2% après neuf mois). La division Confection fait beaucoup mieux, puisque son CA a grimpé de 4,1% (à 38,6 millions d'euros, contre 37 millions), ce qui limite toutefois la croissance à 13% depuis le début de l'année. De nombreuses adjudications avaient été décrochées au 1er semestre dans le segment de la lutte contre l'incendie, mais ces ventes commencent à se stabiliser. Enfin, le CA du pôle Chimie, plus petit, a cédé 2,1% (à 10,5 millions d'euros). Le cash-flow opérationnel (Ebitda) a chuté de 12% (à 31,4 millions d'euros) et le bénéfice opérationnel (Ebit), de 21% (à 19,4 millions), au 1er semestre. Sioen actait par conséquent à la-mi 2019 une baisse de 22,2% (à 13 millions d'euros), de son bénéfice. A 13,5 fois le bénéfice et 8 fois le rapport valeur de l'entreprise (EV)/Ebitda escomptés pour 2020, la valorisation est, compte tenu de la position unique qu'occupe le groupe sur son marché, plutôt faible. Par conséquent, nous conseillons d'acheter, et envisageons d'intégrer le titre dans le portefeuille modèle (thème: redressement). Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 21,40 eurosTicker: SIOE BBCode ISIN: BE0003743573Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 425 millions EURC/B attendu 2019: 14,5C/B attendu 2020: 13,5Perf. cours sur 12 mois: -9%Perf. cours depuis le 01/01: -5%Rendement du dividende: 2,9%