L'entreprise basée en Flandre-Occidentale était parvenue à retrouver grâce aux yeux des analystes et des investisseurs depuis peu, car son chiffre d'affaires (CA), après quelques années de stagnation, avait redécollé. Le CA de Sioen avait gagné non moins de 30,2% en 2017 (de 363,4 à 473,1 millions d'euros) à la faveur, surtout, d'acquisitions judicieuses, dont celle de Manifattura Fontana (géosynthétiques), de Dimension-Polyant (numéro 1 du marché mondial des toiles à voile, et acquisition majeure de Sioen) ou de James Dewhurst, intégré dans la division Enduction, ou encore de Verseidag Ballistic Protection et d'Ursuit (équipements de plongée professionnels), incorporés dans la division Confection. Le groupe propose des revê...

L'entreprise basée en Flandre-Occidentale était parvenue à retrouver grâce aux yeux des analystes et des investisseurs depuis peu, car son chiffre d'affaires (CA), après quelques années de stagnation, avait redécollé. Le CA de Sioen avait gagné non moins de 30,2% en 2017 (de 363,4 à 473,1 millions d'euros) à la faveur, surtout, d'acquisitions judicieuses, dont celle de Manifattura Fontana (géosynthétiques), de Dimension-Polyant (numéro 1 du marché mondial des toiles à voile, et acquisition majeure de Sioen) ou de James Dewhurst, intégré dans la division Enduction, ou encore de Verseidag Ballistic Protection et d'Ursuit (équipements de plongée professionnels), incorporés dans la division Confection. Le groupe propose des revêtements protecteurs pour des supports divers et met l'accent sur les textiles techniques enduits et les vêtements de protection de grande qualité. Parce qu'il est le seul acteur totalement intégré du secteur, Sioen affiche les plus fortes marges. L'innovation et la modernité de l'appareil de production sont au coeur de sa stratégie. Ses investissements continus dans les techniques de pointe soutiennent la croissance de son CA. Sioen compte, outre l'enduction (fil, tissu et enduit, qui revendiquait 63% du CA au 1er trimestre de 2019 ) et la confection (vêtements techniques; 28% du CA), précitées, une activité produits de chimie fine (pâtes industrielles, vernis et pigments; 9% du CA). Récemment, le groupe a annoncé l'intégration de plusieurs actifs de Techma Coatings (groupe Seyntex) dans la division Enduction. Ce sont les bâches de camions, segment qu'il domine, et, depuis le rachat de Dimension-Polyant (leader du marché, avec quelque 40% des parts), les toiles à voile qui contribuent le plus au CA du groupe, avec une part d'environ 15% et de 10% respectivement. Sioen possède 21 usines, dont 13 en Europe et 7 en Belgique. En 2018, le groupe a, comme escompté, vu son CA franchir le seuil du demi-milliard d'euros (+7%, à 506,2 millions, dont 2,6% de croissance organique et 4,4%, externe). Sur les trois premiers mois de l'année, le CA a augmenté de 1,4% (de 131,8 à 133,6 millions d'euros), manquant le consensus de 1%. Chaque activité a affiché des ventes disparates: -1,6%, à 84,4 millions d'euros (contre 85,8 millions un an auparavant), pour l'enduction, +12,3%, à 37,6 millions d'euros (contre 33,5 millions un an plus tôt), pour la confection et -7,6%, à 11,5 millions d'euros (12,5 millions à la même période en 2018), pour les produits de chimie fine. Pour cette année, la direction se montre bien moins optimiste qu'elle ne l'était il y a quelques mois. Elle qualifie d'ailleurs elle-même, non plus de "modérément positives", mais de "prudentes", ses perspectives, ajustées dès lors que l'incertitude persiste sur le plan géopolitique, que les prix de polymères phares sont sous pression et que la demande se contracte.Les projections de Sioen pour 2019 sont désormais prudentes. Parallèlement à la hausse des prix du pétrole, les résultats intermédiaires font craindre une érosion des marges bénéficiaires. Le cours de l'action s'est nettement apprécié, au cours des premiers mois de l'année. A 16,5 fois le bénéfice, et avec une valeur d'entreprise correspondant à près de 9 fois les cash-flow opérationnels (Ebitda) attendus pour 2019, la valorisation nous paraît plutôt élevée, dans un contexte pourtant incertain. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 25,50 eurosTicker: SIOE BBCode ISIN: BE0003743573Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 503 millions EURC/B 2018: 15C/B attendu 2019: 16,5Perf. cours sur 12 mois: -12%Perf. cours depuis le 01/01: +12%Rendement du dividende: 2,1%