En début de mois, le cours de l'argent est retombé à son plus bas niveau en six ans. Le métal précieux se dirige ainsi vers une troisième année de recul consécutive. L'action de Silver Wheaton Novell est également au plus bas depuis 2009. En raison de son modèle économique basé sur des contrats de streaming, Silver Wheaton est toujours bénéficiaire en dépit de la forte baisse des cours des métaux précieux, avec un coût moyen d'environ 4 USD par once d'argent et d'environ 400 USD par once d'or. Cependant, l'entreprise ne peut échapper au malaise qui affecte le secteur. Silver Wheaton investit dans des projets miniers en échange (d'une partie) de la production future d'argent et d'or. Ces contrats sont très...

En début de mois, le cours de l'argent est retombé à son plus bas niveau en six ans. Le métal précieux se dirige ainsi vers une troisième année de recul consécutive. L'action de Silver Wheaton Novell est également au plus bas depuis 2009. En raison de son modèle économique basé sur des contrats de streaming, Silver Wheaton est toujours bénéficiaire en dépit de la forte baisse des cours des métaux précieux, avec un coût moyen d'environ 4 USD par once d'argent et d'environ 400 USD par once d'or. Cependant, l'entreprise ne peut échapper au malaise qui affecte le secteur. Silver Wheaton investit dans des projets miniers en échange (d'une partie) de la production future d'argent et d'or. Ces contrats sont très populaires parce qu'ils permettent aux entreprises minières de ne pas devoir faire appel au marché des capitaux. Silver Wheaton se finance en partie sur ses cash-flows propres, mais ceux-ci ne sont bien entendu pas suffisants pour soutenir la croissance de l'entreprise. L'emprunt et l'émission de nouvelles actions sont d'autres sources de financement. Cette pratique implique cependant que l'entreprise continue à avoir accès au marché des capitaux à des conditions attrayantes. Pour l'instant, cela ne pose pas de problème. Début mars, Silver Wheaton a encore récolté 800 millions USD par l'émission de près de 39 millions d'actions nouvelles à 20,55 USD. Silver Wheaton détient des droits sur la production de 22 actifs opérationnels. Le portefeuille comprend également sept projets en développement. Sur le plan opérationnel, tout se déroule comme prévu. Le 3e trimestre écoulé a à nouveau été un trimestre record, le troisième consécutif, à la fois en termes de production et de volumes de vente. Silver Wheaton a produit 11 millions d'onces d'équivalent argent, dont 6,9 millions d'onces d'argent et 54.500 onces d'or. Le prix de vente moyen a cependant baissé d'un peu plus de 20% sur base annuelle, à 15,03 USD l'once. Le chiffre d'affaires est ainsi en recul à 153,3 millions USD, malgré la hausse de la production de 7,5%. Le bénéfice ajusté s'élevait à 49,8 millions USD ou 0,12 USD par action, contre encore 0,2 USD il y a un an. Plus important : les cash-flows opérationnels ont atteint 99,5 millions USD. Silver Wheaton distribue un cinquième de ses cash-flows opérationnels sous la forme de dividendes. Le groupe a conclu deux contrats de streaming importants cette année, de 900 millions USD chacun. Le premier, qui date déjà de mars, porte sur un quart de la production d'or de la mine de cuivre de Salobo, qui appartient au groupe brésilien Vale. La mine de cuivre d'Antamina (Glencore) livrera en moyenne 5 millions d'onces d'argent supplémentaires au cours des années à venir. Après la signature du contrat, les prévisions de production pour 2015 ont été relevées à 44,5 millions d'onces d'équivalent argent, en hausse de 26% par rapport à l'année précédente. Sur la base des contrats en cours, elle devrait atteindre 55 millions d'onces d'ici 2019. La part de l'or dans la production totale atteindrait alors 43%, contre 37% aujourd'hui. ConclusionLe chemin de la croissance est pavé pour les années à venir. Le cours de l'argent toujours très bas et le bras de fer qui se prolonge avec les autorités fiscales canadiennes empêchent pour l'instant une hausse significative de l'action. A 1,2 fois la valeur comptable, Silver Wheaton est plus chère que les producteurs d'argent classiques. Cette survalorisation est compensée par l'absence de risques opérationnels. Relèvement du conseil.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1B