L'argent se distingue positivement cette année, avec une hausse du cours de 10,5% (en USD) depuis le 1er janvier 2015. Cette ascension doit cependant être relativisée, le métal précieux sortant de deux années catastrophiques. Silver Wheaton n'est pas un producteur d'argent classique, mais une " entreprise de streaming ", qui acquiert des droits sur (une partie de) la future production de projets miniers en échange de financements. La nature des contrats conclus ces dernières années a peu à peu déplacé le centre de gravité de l'entreprise vers l'or. L'argent prendra encore à son compte 62% du chiffre d'affaires (CA) du groupe cette année, mais sa part retombera à 54% en 2...

L'argent se distingue positivement cette année, avec une hausse du cours de 10,5% (en USD) depuis le 1er janvier 2015. Cette ascension doit cependant être relativisée, le métal précieux sortant de deux années catastrophiques. Silver Wheaton n'est pas un producteur d'argent classique, mais une " entreprise de streaming ", qui acquiert des droits sur (une partie de) la future production de projets miniers en échange de financements. La nature des contrats conclus ces dernières années a peu à peu déplacé le centre de gravité de l'entreprise vers l'or. L'argent prendra encore à son compte 62% du chiffre d'affaires (CA) du groupe cette année, mais sa part retombera à 54% en 2019. Les entreprises de streaming ne produisent donc pas elles-mêmes, mais leur modèle d'affaires nécessite un approvisionnement constant. Simultanément, les cash-flows doivent être suffisants pour pouvoir financer le remplacement des streams existants et les éventuelles extensions. Silver Wheaton vise pour cette année une production de 43,5 millions d'onces troy d'équivalent argent. Un contrat existant datant de 2013 avec le producteur brésilien de minerai de fer Vale a été nettement étendu. Alors que Silver Wheaton avait droit à un quart de la production d'or et d'argent de la mine de cuivre de Salobo selon le contrat initial, la part de l'or a été relevée à 50%. La mine a une durée de vie estimée de 40 ans et le nouveau contrat doit rapporter 70.000 onces d'or supplémentaires au cours des 10 premières années de production. Le contrat existant avec Barrick Gold a également été modifié. Avec le report du projet de Pascua-Lama, Barrick n'a pas pu respecter le contrat initial. Jusqu'en mars 2018, Barrick devra dès lors livrer de l'argent provenant de trois autres mines du groupe. Si Pascua-Lama ne voit jamais le jour, Silver Wheaton récupérera le solde de l'investissement (625 millions USD), moins la valeur des livraisons déjà effectuées à ce moment. Les prévisions pour 2019 (51 millions d'onces d'équivalent argent) ne tiennent pas compte de Pascua-Lama. Le 1er trimestre a été bon en termes de production (10,4 millions d'onces), mais la baisse du cours de l'argent et de l'or a provoqué un recul de 7% du CA du groupe (130,5 millions USD). La ligne de crédit a été étendue à 2 milliards USD et son échéance prolongée de deux ans jusqu'au 27 février 2020 au début de cette année. Elle affichait encore un solde de 800 millions USD à la fin du 1er trimestre, auquel on peut ajouter 88 millions USD de liquidités. Silver Wheaton a encore récolté 800 millions USD par l'émission de près de 30 millions d'actions nouvelles à 20,55 USD début mars. Le groupe distribue 20% des cash-flows opérationnels moyens des 4 derniers trimestres sous forme de dividendes. Lesdits cash-flows opérationnels ont plongé de 22% sur base annuelle, à 89,1 millions USD au cours du 1er trimestre de 2015. Un dividende trimestriel de 5 centimes de dollar par action sera versé au début du mois prochain. ConclusionL'augmentation de capital semble digérée et l'action s'échange à nouveau au-dessus du niveau d'avant l'émission. Sur le plan opérationnel, les différents projets avancent conformément aux prévisions et l'extension du contrat avec Vale contribuera immédiatement aux cash-flows. Nous nous attendons à une poursuite du mouvement de rattrapage des métaux précieux.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B