Créé en 2013 en Afrique du Sud lors de la scission des mines d'or de Gold Fields, Sibanye Gold, aujourd'hui Sibanye-Stillwater, est l'un des rares groupes miniers encore bien implantés dans le pays. L'entreprise s'est ensuite diversifiée dans les métaux du groupe platine, dits MGP (parmi lesquels le platine, le palladium, le rhodium et le ruthénium), et a racheté l'américain Stillwater.
...

Créé en 2013 en Afrique du Sud lors de la scission des mines d'or de Gold Fields, Sibanye Gold, aujourd'hui Sibanye-Stillwater, est l'un des rares groupes miniers encore bien implantés dans le pays. L'entreprise s'est ensuite diversifiée dans les métaux du groupe platine, dits MGP (parmi lesquels le platine, le palladium, le rhodium et le ruthénium), et a racheté l'américain Stillwater.Après que le palladium et le rhodium ont atteint des sommets historiques en2020, le chiffre d'affaires (CA) de Sibanye-Stillwater s'est monté à 6,18 milliards de dollars, un record (3,3 milliards en2019). Le bénéfice opérationnel ajusté (Ebitda) a augmenté de 40%, à 2,79 milliards de dollars, soit un bénéfice net de 1,74 milliard de dollars. Quarante-huit pour cent du CA du 1er semestre provenaient des actifs MGP sud-africains, dont la production annuelle a augmenté de 41,7%, lesquels ont généré une marge d'Ebitda de 66%. Malheureusement, depuis les records de 2020 et début 2021, le cours du rhodium a abandonné plus de 50%, celui du palladium 40%. Entraînés dans la chute des métaux précieux, ces platinoïdes, très utilisés dans l'automobile, subissent aussi la diminution des ventes de voitures. Le marché MGP reste structurellement déficitaire. Mais après l'envolée de 2020, une correction était saine. Les activités MGP aux Etats-Unis représentent 13% du CA du groupe dans l'exploitation minière et 17% dans le recyclage. La production de platine et de palladium à Stillwater et East Boulder a dégagé une marge d'Ebitda de 65%; elle n'a pas augmenté sur un an, car un accident a paralysé Stillwater pendant 21 jours. Le recyclage est beaucoup moins rentable: la marge d'Ebitda est 4% à peine. Les mines d'or sud-africaines Driefontein, Beatrix et Kloof et DRDGOLD (recyclage) ont produit ensemble près de 520.000 onces troy d'or, mais à un coût élevé (1.691 dollars l'once en moyenne, et même plus de 1.800 dollars au 2e trimestre). Si la marge d'Ebitda était encore de 18% au 1er semestre, ces mines sont à peine rentables aux cours actuels de l'or; une amélioration est peu probable vu l'envol des coûts énergétiques en Afrique du Sud et les pressions syndicales pour un relèvement des salaires. Sibanye-Stillwater souhaite se diversifier également dans les métaux pour batteries. C'est pourquoi il a créé une joint-venture avec Ioneer Limited et pris une participation de 490 millions de dollars dans la mine de lithium Rhyolite Ridge, au Nevada (Etats-Unis), ainsi que dans le producteur de lithium finlandais Keliber, en février dernier. Les importants cash-flows que le groupe a produits (657 millions de dollars entre janvier et juin, ou 50% de plus qu'un an plus tôt) ont considérablement renforcé son bilan. Au terme du 1er semestre, la position de trésorerie atteignait 1,83 milliard de dollars, la dette 1,2 milliard de dollars. Le groupe a pour politique de reverser entre 25 et 35% des bénéfices sous-jacents; au cours actuel, le rendement est attendu à 11,6%.Sibanye-Stillwater a signé un très bon 1er semestre grâce aux prix élevés du palladium et du rhodium. Leur récente chute pénalisera le résultat du 2d semestre, mais le groupe reste très rentable et conserve une position de trésorerie nette. Les investisseurs ne doivent toutefois pas sous-estimer les coûts de production élevés de l'or et le piètre climat d'investissement en Afrique du Sud. La diversification du groupe dans les matériaux pour batteries est positive à long terme. Au vu de la faible valorisation, la recommandation reste positive.Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 14,56 dollarsTicker: SBSW USCode ISIN: US8257242060Marché: New York Stock ExchangeCapit. boursière: 10,7 milliards USDC/B 2020: 3,5C/B attendu 2021: 8Perf. cours sur 12 mois: +15%Perf. cours depuis le 01/01: -8%Rendement du dividende: 11,6%