En réaction aux résultats du troisième trimestre, le cours de l'action ASML est retombé à son plus faible niveau depuis février. Depuis le début de l'été, il a perdu environ un cinquième de sa valeur. L'environnement n'est pas porteur, pour les acteurs du secteur des semi-conducteurs.
...

En réaction aux résultats du troisième trimestre, le cours de l'action ASML est retombé à son plus faible niveau depuis février. Depuis le début de l'été, il a perdu environ un cinquième de sa valeur. L'environnement n'est pas porteur, pour les acteurs du secteur des semi-conducteurs.Le producteur néerlandais a une part de marché mondiale de 85%. Il compte parmi ses clients Samsung, Intel et TSMC. Dans un secteur à haute intensité capitalistique, comme le sien, dès que la croissance économique ralentit, les acteurs investissent moins. Ainsi une croissance plus lente des ventes d'appareils mobiles à destination du segment de marché supérieur entraîne-t-elle un recul de la demande de puces mémoire flash NAND. Dans un tel contexte, les stocks de tels semi-conducteurs gonflent. La surcapacité menace. Plusieurs producteurs et fournisseurs de puces essuient dès lors des annulations de commandes. Ce fut le cas d'ASML. Néanmoins, son rapport sur le troisième trimestre a rassuré ses actionnaires. Entre juillet et septembre, le groupe a dégagé un chiffre d'affaires (CA) de 2,78 milliards d'euros, en hausse de 13% en glissement annuel et de 1% en rythme trimestriel. Son bénéfice net s'est hissé à 680 millions d'euros (557 millions un an plus tôt), dépassant le consensus (671 millions). La rentabilité a progressé également, en un an, de 5%, à 48,1%. La valeur du carnet de commandes, élément déterminant, s'est hissée de 1,95 à 2,2 milliards de dollars en un trimestre. La majeure partie des commandes sont des puces mémoire (64%), le solde, des puces logiques (microprocesseurs et puces graphiques). Ce segment des puces mémoire ne suscite pas la moindre préoccupation, pour l'heure. Mais l'activité principale du groupe est la fabrication de machines à destination de l'industrie des semi-conducteurs, en particulier la mémoire DRAM (vive), fort demandée. L'équipementier profitera d'ailleurs du passage à une nouvelle méthode de production qui contraint les acteurs du secteur à se procurer de nouvelles machines. Celles qui utilisent la technologie à ultraviolets extrêmes (EUV) se vendent toujours bien. Au troisième trimestre, ASML a livré cinq appareils à EUV et enregistré cinq autres commandes. Le prix de vente moyen d'un tel engin est supérieur à 100 millions d'euros. Cette année, ASML prévoit d'en livrer 18 - initialement, 20, mais deux livraisons ont été différées à 2019 - et l'année prochaine, 30. Le groupe s'attend à ce que le CA du quatrième trimestre s'établisse à trois milliards d'euros, un montant que le marché n'osait espérer. Dans ce cas, les ventes annuelles s'élèveraient à 10,8 milliards d'euros. Or ASML visait les 11 milliards de CA d'ici à 2020; il y est presque. Dès lors, le marché s'attend à ce que la direction relève ses prévisions à l'occasion de la journée des investisseurs du 8 novembre. Le groupe dispose d'une trésorerie de 2,9 milliards d'euros. Il a mis en oeuvre un programme de rachat de ses actions à concurrence de 2,5 milliards de dollars, dans le cadre duquel il a déjà racheté cette année 4,7 millions de ses titres.ASML a publié de bons résultats opérationnels mais n'est pas parvenu à inverser le sentiment du marché. Supérieures aux attentes de celui-ci, les prévisions d'ASML suggèrent pourtant l'atteinte précoce de son objectif de ventes. S'agissant de la valorisation, il est difficile de remettre en cause la suprématie du groupe. L'action n'est pas bon marché, mais ne l'est plus depuis longtemps. Son achat sera à reconsidérer en cas de correction. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BCours : 146,14 eurosTicker : ASML NACode ISIN : NL0010273215Marché : Euronext AmsterdamCapit. boursière : 65,9 milliards EUR C/B 2017 : 25,5C/B attendu 2018 : 24Perf. cours sur 12 mois : -3 %Perf. cours depuis le 01/01 : +1 %Rendement du dividende : 0,9 %