Le spécialiste du traitement des ascites, qu'entraînent certaines maladies du foie, cancers et l'insuffisance cardiaque, a annoncé la semaine dernière de bonnes nouvelles.
...

Le spécialiste du traitement des ascites, qu'entraînent certaines maladies du foie, cancers et l'insuffisance cardiaque, a annoncé la semaine dernière de bonnes nouvelles. Le recrutement des patients (70) pour POSEIDON, une étude pivot menée en Amérique du Nord, est achevé. Il s'agit d'évaluer l'alfapump, la pompe qu'a développée Sequana pour recueillir les ascites, ici, chez des patients atteints de cirrhose. Sequana a dû recruter 10 patients supplémentaires après avoir constaté, en cours d'étude, qu'un plus grand nombre de patients qu'attendu ne répondaient plus aux critères de sélection; la crise sanitaire a entraîné des retards, et l'état de santé de ces patients s'est dégradé. Les résultats de l'étude sont attendus au 4e trimestre de 2022. Rappelons que les résultats intermédiaires, publiés début juillet 2021, qui portent sur la cohorte non randomisée de patients, sont excellents. La soumission de la demande de mise sur le marché américain, qui avait été postposée de six mois en raison de la pénurie mondiale de composants électroniques, est toujours prévue mi-2023. En novembre, Sequana a encore gagné en crédibilité, puisque le système de gestion de la qualité de son alfapump a obtenu plusieurs certifications nécessaires à sa commercialisation. Au lendemain de la publication du rapport intermédiaire sur l'étude POSEIDON étaient publiées les données, obtenues sur six premiers patients, de SAHARA DESERT, l'étude qui évalue l'effet de l'alfapump DSR sur 20 patients souffrant d'insuffisance cardiaque et - c'est un problème très fréquent aux Etats-Unis, marché prometteur, donc - dont l'équilibre sodium-liquide n'est pas maintenu en dépit de l'apport de hautes doses de diurétiques. Le recours répété à l'alfapump DSR a fait ses preuves sur les six premiers patients à l'étude: les symptômes d'insuffisance cardiaque ont été réduits de 30% et la fonction rénale est même restée stable. En outre, les patients ont réagi aux diurétiques comme des personnes saines, après la 1re phase de traitement intensif. Sequana estime pouvoir terminer le recrutement pour cette étude au 1er semestre de 2022 et rapporter l'ensemble des données au 2e semestre. Le développement du DSR Infusate 2.0, la solution DSR brevetée de nouvelle génération de Sequana, avance conformément au calendrier. L'étude MOJAVE DESERT démarrera au 2e semestre de 2022. Elle sera conduite aux Etats-Unis et évaluera la solution DSR à administrer aux patients souffrant de maladies cardiaques accompagnées d'un déséquilibre sodium-liquide. Sequana a également fait part d'excellentes données relatives au suivi à long terme des patients entrés dans l'étude RED DESERT. Ces bonnes nouvelles devraient rassurer les actionnaires quant au fait que Sequana peut créer de la valeur pour eux. Avec les liquidités dont elle dispose encore, l'entreprise pourra tenir jusqu'au 2e trimestre de 2022. Elle s'attellera à se financer ces prochains mois. Dans l'attente d'autres nouvelles, nous conservons sans la moindre hésitation notre position dans le portefeuille modèle. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 7,44 eurosTicker: SEQUA BBCode ISIN: BE0974340722Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 138,2 millions EURC/B 2021: -C/B attendu 2022: -Perf. cours sur 12 mois: +7%Perf. cours depuis le 01/01: -28%Rendement du dividende: -