Le secteur de la location d'installations de forage pétrolier en mer (offshore) traverse une période difficile. L'entreprise norvégienne Seadrill, qui appartient au top absolu de ce secteur, n'échappe pas au bain de sang causé par l'effondrement des cours du pétrole, et malgré un redressement de 40% depuis le plancher de mars dernier, l'action s'échange toujours 70% sous son niveau d'il y a 12 mois. Les grosses économies réalisées au premier trimestre ont certes permis à l'entreprise de publier un bénéfice net supérieur aux prévisions de 0,86 USD par action (consensus de 0,63 USD par action), mais elles n'ont pas empêché l'action de chuter à nouveau lorsque le directeur a prévenu que les ...