Au quatrième trimestre de 2018, le géant des services pétroliers a publié des résultats conformes, voire supérieurs au consensus. Le cours de l'action, qui avait reculé sur les derniers mois de l'exercice et atteint son plus bas niveau depuis le printemps 2009, s'est dès lors envolé (+8%). L'an passé, les attentes avaient été régulièrement revues à la baisse et le cours accusait déjà un retard important lorsque le prix du baril de pétrole a commencé à dégringoler, l'entraînant dans son sillage. En outre, alors que le numéro un mondial des services pétroliers avait connu une expansion dynamique de son chiffre d'affaires et de son bénéfice en 2017, le redressement a été plus len...