Au terme du deuxième trimestre dernier, le numéro un mondial du secteur parapétrolier Schlumberger avait annoncé que le cycle baissier avait atteint son plancher. Cette affirmation ne s'est pas totalement vérifiée au troisième trimestre, puisque, à 7,02milliards de dollars (USD), le chiffre d'affaires du groupe s'est établi 2% sous celui des trois mois précédents (7,16milliards USD), mais aussi (légèrement) en deçà des prévisions des analystes (7,09milliards USD). Le directeur (CEO) Paal Kibsgaard n'a désormais plus évoqué qu'une stabilisation, mais a souligné que si l'on fait abstraction de son acquisition de Cameron Group, on constate en effet un redressement, quoique modeste (+...