Sandstorm Gold, l'entreprise canadienne de royalties et de streaming spécialisée dans l'or, a ponctué d'un joli point d'orgue une excellente année 2017 avec l'annonce, le 18 décembre, de l'acquisition de 2% de royalties sur la mine d'or de Houndé, des mains d'une Acacia Mining en difficultés financières.
...

Sandstorm Gold, l'entreprise canadienne de royalties et de streaming spécialisée dans l'or, a ponctué d'un joli point d'orgue une excellente année 2017 avec l'annonce, le 18 décembre, de l'acquisition de 2% de royalties sur la mine d'or de Houndé, des mains d'une Acacia Mining en difficultés financières. La production commerciale de Houndé (Burkina Faso) a commencé fin octobre 2017. Les prévisions font état d'une production moyenne de 235.000 onces d'or les quatre premières années, avec une durée de vie provisoire de 10 ans - provisoire, car son propriétaire, Endeavour Mining, qui ne manque pas d'expérience dans la branche, investira 40 millions de dollars dans l'exploration au cours des quatre prochaines années pour accroître les réserves de 2,1 millions d'onces, à 4,6 à 5,6 millions d'onces. Sandstorm débourse pour cette transaction 45 millions de dollars, pour une augmentation de 7% de la production escomptée et de 9% des cash-flows escomptés par action sur la période 2018-2021. Le profil d'investissement de l'entreprise s'est nettement amélioré ces dernières années. D'un côté, elle a conclu de nombreux nouveaux contrats, ce qui la dote du profil de croissance le plus solide parmi les entreprises de royalties spécialisées dans l'or et l'argent. La production a ainsi augmenté de 9,8%, pour atteindre le chiffre record de 54.600 onces d'équivalent or en 2017. Sur la base des contrats actuels, la production escomptée sera multipliée par plus de deux, à 130.000 onces d'équivalent or, d'ici à 2022. Ce bond en avant s'explique par l'acquisition déterminante, l'été dernier, de Mariana Resources, pour 175 millions de dollars. Ce groupe a pour principal actif une participation de 30% dans l'attrayant projet Hot Maden, en Turquie. Ses activités opérationnelles sont entièrement détenues par son partenaire local Lidya Madencilik, extrêmement costaud. Le démarrage de la production est prévu pour la fin 2021. Sandstorm table pour cette année sur une hausse de la production à 60.000 onces d'équivalent or, grâce à la mise en route, au deuxième trimestre, de Cerro Moro, une mine d'argent argentine appartenant à Yamana Gold. De l'autre côté, le risque de contrepartie auquel est exposé Sandstorm a considérablement diminué grâce à la nette amélioration de la qualité et de la taille de ses partenaires (les entreprises minières qui exploitent les sites). En 2010 encore, la totalité de la production était fournie par des entreprises juniors alors que cette année, les grandes et moyennes entreprises en assureront 83%, et 92% en 2022. Un bel exemple de cette évolution est l'acquisition, en octobre 2017, du complexe de mines d'or Black-Fox, au Canada, racheté à Primero par une McEwen Mining financièrement plus solide qu'auparavant. McEwen a annoncé en décembre un vaste programme d'exploration pour 2018, qui permettra de prolonger la durée de vie de Black-Fox. Un autre exemple est l'appréciable évolution du projet Aurizona l'an dernier. Aurizona avait été abandonné par une Luna Gold quasi en faillite; mais une double fusion a accouché, d'abord, de Trek Mining, puis, fin 2017, d'Equinox. Bien financé, le groupe issu de la fusion relancera la production à Aurizona fin 2018, sous la direction de RossBeaty. A la suite de la fusion toujours, Sandstorm a vendu en décembre dernier à Ross Beaty pour 18 millions de dollars d'actions et de dettes Trek Mining. Les pièces du puzzle se mettent toujours plus précisément en place chez Sandstorm Gold. L'action affiche pourtant toujours une décote de 30 à 50% par rapport aux leaders du secteur que sont Franco-Nevada et Wheaton Precious Metals. Nous estimons la situation injustifiée et pronostiquons un vaste mouvement de rattrapage au cours des années à venir. Nous réduisons le profil de risque et passons un ordre pour le portefeuille modèle.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BCours : 5,08 dollarsTicker : SAND USCode ISIN : CA80013R2063Marché : NYSECapit. boursière : 913 millions USDC/B 2016 : 30C/B attendu 2017 : 26Perf. cours sur 12 mois : +18 %Perf. cours depuis le 01/01 : +2 %Rendement du dividende : -