La société canadienne de royalties et de streaming sur l'or achève le 2e trimestre sur un repli des volumes de vente, qui cèdent 33,2%, à 10.920 onces troy d'équivalent or, par rapport aux 16.356 onces vendues un an plus tôt (le résultat trimestriel le plus élevé jamais atteint, sauf une fois). Après six mois, le volume s'établit à 24.313 onces, soit 20,1% de moins qu'au terme du 1er semestre de 2019 (30.427 onces).
...

La société canadienne de royalties et de streaming sur l'or achève le 2e trimestre sur un repli des volumes de vente, qui cèdent 33,2%, à 10.920 onces troy d'équivalent or, par rapport aux 16.356 onces vendues un an plus tôt (le résultat trimestriel le plus élevé jamais atteint, sauf une fois). Après six mois, le volume s'établit à 24.313 onces, soit 20,1% de moins qu'au terme du 1er semestre de 2019 (30.427 onces). Onze des 18 mines opérationnelles avec lesquelles Sandstorm a conclu des accords de royalties ou de streaming ont été fermées durant le confinement; toutes ont, depuis, repris du service. Le volume de vente se redressera donc au 3e trimestre, sans pour autant encore renouer avec les niveaux habituels car pour les mines ayant des contrats de streaming, un à trois mois séparent la production de la prise en compte (lorsque les métaux précieux reçus sont vendus, seulement) du chiffre d'affaires (CA). A partir du 4e trimestre, les ventes pourraient atteindre de nouveaux records qui, combinés à l'envolée des cours des métaux précieux, permettraient d'enregistrer des cash-flows plus élevés que jamais. Le rebond des prix des métaux précieux a d'ailleurs partiellement compensé la baisse des volumes au 2e trimestre déjà. L'or s'est vendu à 1.715 dollars l'once troy en moyenne, soit 7,7% de plus qu'au 1er trimestre (1.593 dollars) et 30,5% de plus que 12 mois auparavant (1.314 dollars). Le CA s'est tassé de 12,9%, à 18,7 millions de dollars. Le cash-flow opérationnel récurrent est passé de 14,5 à 13,4 millions de dollars. Le bénéfice net a triplé, pour atteindre 7,1 millions de dollars, grâce principalement à la progression de 3,7 millions de dollars de la valeur des investissements dans d'autres sociétés minières. En raison des incertitudes qui entourent la situation sanitaire, les volumes de vente prévisionnels pour 2020 (60.000-70.000 onces troy) ont été infirmés. Sandstorm vise, d'ici à 2023, 135.000 onces troy d'équivalent or, soit une multiplication par deux du volume actuel, que devrait permettre le démarrage, début 2023, du projet turc Hod Maden, dans lequel le groupe détient 30%. Selon l'étude de faisabilité préliminaire, Hod Maden produira 266.000 onces troy d'or par an en moyenne pendant 11 ans. L'étude de faisabilité finale, et les premiers travaux devant mener à la construction de la mine, seront réalisés cette année encore. Des résultats d'exploration phénoménaux ont confirmé le potentiel de développement considérable, à terme, du site. Sandstorm, qui n'a racheté aucune de ses actions au 2e trimestre, pourrait changer de tactique en cas de chute exagérée des cours. Il a récupéré, depuis novembre 2018, 15,5 millions de titres, sur les 191 millions en circulation. Suite à la conversion anticipée, en avril, de 15 millions de warrants à 3,35 dollars l'unité, sa trésorerie s'élevait au 30 juin à 43,4 millions de dollars. Le groupe recense pour quelque 70 millions de dollars d'investissements non stratégiques dans des sociétés minières et dispose d'une ligne de crédit de 300 millions, non encore utilisée. Il étudie actuellement plusieurs accords de streaming potentiels d'importance majeure.La chute des volumes est temporaire. L'action s'est légèrement dépréciée, après que sa valeur a été multipliée par plus de deux depuis le plancher atteint en mars. Sandstorm, qui attend avec impatience de pouvoir conclure de nouvelles transactions majeures, envisage de verser un premier dividende en 2021. Il s'agit d'une valeur sûre au sein du portefeuille modèle. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 8,67 dollarsTicker: SAND USCode ISIN: CA80013R2063Marché: NYSECapit. boursière: 1,66 milliard USDC/B 2019: 103C/B attendu 2020: 67Perf. cours sur 12 mois: +35%Perf. cours depuis le 01/01: +16%Rendement du dividende: -