La société canadienne de royalties et de streaming sur l'or Sandstorm Gold Royalties a été fondée en 2008 par son directeur actuel, Nolan Watson. Alors plus jeune directeur financier d'une entreprise de l'indice S&P 500, ce dernier avait déjà imposé le modèle de royalties et de streaming dans le secteur des métaux précieux, chez Silver Wheaton (désormais Wheaton Precious Metals). Depuis son introduction à la cote en 2010, Sandstorm a enregistré une croissance soutenue. Le nombre d'actifs faisant l'objet d'un contrat de royalties ou de streaming est passé de 5 en 2010 à 187 (dont 20 en production) aujourd'hui. Le chiffre d'affaires a bondi de 3,1 millions de dollars américains en 2010 à 68 millions en 2017. La production a ...

La société canadienne de royalties et de streaming sur l'or Sandstorm Gold Royalties a été fondée en 2008 par son directeur actuel, Nolan Watson. Alors plus jeune directeur financier d'une entreprise de l'indice S&P 500, ce dernier avait déjà imposé le modèle de royalties et de streaming dans le secteur des métaux précieux, chez Silver Wheaton (désormais Wheaton Precious Metals). Depuis son introduction à la cote en 2010, Sandstorm a enregistré une croissance soutenue. Le nombre d'actifs faisant l'objet d'un contrat de royalties ou de streaming est passé de 5 en 2010 à 187 (dont 20 en production) aujourd'hui. Le chiffre d'affaires a bondi de 3,1 millions de dollars américains en 2010 à 68 millions en 2017. La production a explosé, de 2.322 à 55.000 onces troy d'équivalent or. L'entreprise n'a toutefois pas réalisé un sans-faute: la plupart des contrats ont été signés avec des entreprises minières moins matures. Mais la qualité des contreparties augmente depuis trois ans, grâce à de nouveaux contrats et une série d'acquisitions. La sous-valorisation par rapport aux leaders du secteur, Franco-Nevada et Wheaton Precious Metals, atteint toujours 30 à 50%, notamment en raison d'une acquisition mal accueillie en Turquie (Hod Maden). Le titre offre donc une opportunité pour les investisseurs à long terme.Comme prévu, 2018 fut une année de transition sur le plan opérationnel. La croissance de la production est modeste: 56.000 à 60.000 onces d'équivalent or attendues pour cette année (55.000 en 2017) et seulement quelques petits contrats de royalties. Fin juin, Sandstorm a publié l'étude de faisabilité provisoire pour Hod Maden, alléchant projet d'exploration d'or et de cuivre en Turquie dont les Canadiens détiennent 30%, avec une durée de vie de 11 ans et une production annuelle moyenne de 266.000 onces d'équivalent or (100%). La durée de vie réelle sera sans doute bien plus longue vu le vaste potentiel d'exploration. La construction commencera début 2020 et coûtera 272 millions; Sandstorm apportera 28,5 millions de dollars. Le lancement de l'exploitation début 2022 portera la production du groupe à 140.000 onces d'équivalent or en 2023. En novembre, Sandstorm a décidé d'élargir le programme de rachat d'actions propres en cours: 10% des actions en circulation seront rachetées et détruites d'ici fin 2019. La production du groupe devrait rebondir en 2019 grâce au redémarrage de la mine brésilienne d'Aurizona par Equinox et à la mise en production de la mine d'argent de Cerro Moro (Argentine) par Yamana Gold. Un nouveau record devrait être atteint, à 63.000 à 73.000 onces d'équivalent or. De nouveaux contrats portant sur des actifs à moins de deux ans de leur mise en production devraient en outre être signés. En décembre, Sandstorm a d'ailleurs augmenté la facilité de crédit inutilisée de 150 à 225 millions de dollars pour le financement temporaire de ces contrats et renonce donc à l'émission de nouvelles actions. Sandstorm publiera l'étude de faisabilité définitive pour Hod Maden au deuxième semestre. Au sein des sociétés de streaming et de royalties sur l'or, Sandstorm Gold associe la valorisation la plus faible au potentiel de croissance le plus marqué. Le vaste programme de rachat d'actions propres limite le risque baissier de l'action. De plus, 2019 sera une année record en matière de production et de cash-flows. Le premier dividende sera peut-être annoncé au quatrième trimestre. Conseil: acheterRisque: moyenRating:1BCours: 4,31 dollarsTicker: SAND USCode ISIN:CA80013R2063Marché: NYSECapit. boursière: 787 millions USDC/B 2017: -C/B attendu 2018: 75Perf. cours sur 12 mois: -9%Rendement du dividende: -