Sandstorm a déboursé en 2017 167 millions de livres sterling pour acquérir une participation de 30% dans Hod Maden. L'étude de faisabilité préliminaire, conduite en 2018, estimait sa production à 266.000 onces troy d'équivalent or par an en moyenne durant 11 ans, et la teneur moyenne en or des minerais, très élevée (11,9 grammes par tonne). Le développement du projet a pris un sacré retard, mais Lydia, le partenaire turc de Sandstorm, devrait publier incessamment l'étude de faisabilité définitive, et le rapport final sur les conséquences du développement sur l'environnement devrait être approuvé avant la fin de ce mois de juin. Hod Maden devrait entrer en phase de production fin 2023.
...

Sandstorm a déboursé en 2017 167 millions de livres sterling pour acquérir une participation de 30% dans Hod Maden. L'étude de faisabilité préliminaire, conduite en 2018, estimait sa production à 266.000 onces troy d'équivalent or par an en moyenne durant 11 ans, et la teneur moyenne en or des minerais, très élevée (11,9 grammes par tonne). Le développement du projet a pris un sacré retard, mais Lydia, le partenaire turc de Sandstorm, devrait publier incessamment l'étude de faisabilité définitive, et le rapport final sur les conséquences du développement sur l'environnement devrait être approuvé avant la fin de ce mois de juin. Hod Maden devrait entrer en phase de production fin 2023. Sandstorm peut être satisfait du 1er trimestre de 2021. Le groupe a vendu 30% d'onces troy d'équivalent or de plus qu'au 1er trimestre de 2020 (17.444 onces, un record, contre 13.393). Comme le cours de l'or a augmenté en moyenne de 11,6%, à 1.777 dollars l'once troy, Sandstorm a vu son chiffre d'affaires (CA) progresser de 45,5%, à 31 millions de dollars, et par là même pulvériser le record atteint au 4e trimestre (29,7 millions de dollars). Le cash-flow opérationnel s'est accru de 53,9%, à 23,7 millions de dollars, un plus-haut également. Le groupe a enregistré un bénéfice net de 5 millions de dollars, et non plus une perte nette (-10,3 millions de dollars au 1er trimestre de 2020). La direction a relevé légèrement le bas de la fourchette de ventes prévisionnelles pour 2021, à 55.000 à 62.000 onces troy (initialement: de 52.000 à 62.000 onces). En 2020, les ventes annuelles avaient baissé de 18,3%, à 52.176 onces troy, par rapport à celles, records, de 2019 (63.829 onces troy). En 2024, quand Hod Maden contribuera à la production, elles atteindront 125.000 onces troy. Au 1er trimestre, Sandstorm a alloué cinq millions de dollars au rachat de ses actions (0,8 million). Au 31 mars, le groupe, qui s'est totalement désendetté, disposait de 140 millions de dollars de liquidités et avait investi 52 millions de dollars dans des sociétés actives dans les matières premières. Il dispose d'une ligne de crédit de 225 millions (qui sera portée à 300 millions), non encore utilisée. Fin mai, Sandstorm a annoncé avoir versé sept millions de dollars pour acquérir un portefeuille de royalties sur 21 projets dans le Nevada. Mais nous sommes impatients d'entendre qu'il a conclu une transaction majeure, qui dopera sa croissance. L'on notera tout de même qu'en 2020, pour la cinquième année d'affilée, le volume de nouvelles onces de réserves d'équivalent or qu'il a découvertes a dépassé le volume de celles extraites dans les projets pour lesquels il reçoit des royalties ou des flux de production (streams). Une fois publiées les prochaines informations sur Hod Maden, l'écart de valorisation entre Sandstorm et d'autres acteurs majeurs du secteur sera susceptible de s'amenuiser. Si l'annonce d'une toute grande transaction pouvait suivre, cela accélérerait probablement le mouvement de rattrapage. Cela dit, même sans ces éléments de soutien, il y a peu de risque que l'action pique du nez, compte tenu du programme de rachat de titres et de l'éventualité qu'un dividende soit versé en 2022. L'action ne quitte donc pas le portefeuille modèle. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 8,49 dollarsTicker: SAND USCode ISIN: CA80013R2063Marché: NYSECapit. boursière: 1,65 milliard USDC/B 2020: 121C/B attendu 2021: 78Perf. cours sur 12 mois: +2%Perf. cours depuis le 01/01: +11%Rendement du dividende: