Nous nous félicitons d'avoir jeté notre dévolu, l'an passé, alors qu'il était en pleine métamorphose, sur ce constructeur français. Nous avons empoché un appréciable bénéfice sur la revente de nos actions, dans le portefeuille modèle.
...

Nous nous félicitons d'avoir jeté notre dévolu, l'an passé, alors qu'il était en pleine métamorphose, sur ce constructeur français. Nous avons empoché un appréciable bénéfice sur la revente de nos actions, dans le portefeuille modèle. Comme le montrent les résultats de l'exercice 2021, l'entreprise se porte toujours bien, et même mieux que quelques années auparavant, surtout s'agissant de la rentabilité. L'action s'est appréciée le jour de la publication, mais sa performance sur ces derniers mois a été décevante, le marché craignant que la guerre en Ukraine n'ait des répercussions sur le secteur. En 2021, la croissance organique (avant acquisitions et cessions) de son chiffre d'affaires (CA) à périmètre comparable s'est établie à 18,4%, battant le record atteint en 2020; les volumes ont progressé de 11,7% et les prix, de 6,7%. Le CA s'est accru considérablement dans toutes les régions. Le CA publié a augmenté de 15,8% (de 38,13 à 44,16 milliards d'euros). Comme la base de comparaison, une année 2020 marquée par l'éclatement de la pandémie, est favorable au groupe, nous avons jugé plus utile de comparer les résultats à ceux de 2019: même par rapport à cet exercice, Saint-Gobain a vu son CA progresser (de 3,7%, de 42,57 à 44,16 milliards d'euros, et croissance organique de 13,8%, grâce entre autres à la hausse de 6,1% des volumes). En moyenne, la croissance organique s'est élevée à 6,9% en 2019-2020, au-delà des 3 à 5 % que vise le groupe à long terme. Nous avions épinglé dans une précédente analyse la jolie croissance organique du CA en 2020, et le potentiel de hausse du bénéfice, et donc de la rentabilité, de Saint-Gobain; en un an, le cash-flow opérationnel (Ebitda) a fait un bond de 40,5% (de 4,41 à 6,20 milliards d'euros), et par rapport à l'année "normale" 2019, il a augmenté de 27,4% (de 4,87 à 6,20 milliards). Le CA ayant progressé moins rapidement que l'Ebitda, la marge d'Ebitda s'est hissée de 11,6% en 2020 à 14%, un niveau record, en 2021. En 2019, elle était de 11,4%. Quant au cash-flow disponible, il est, à 2,90 milliards d'euros, à nouveau abondant, quoique légèrement moindre qu'en 2020 (-4,6%), année record sur ce plan; il est en revanche supérieur de 56,4% à celui de 2019 (1,86 milliard d'euros). Le programme Transform & Grow qu'a concocté la direction pour notamment améliorer la rentabilité du groupe tient ses promesses. A 5,35 euros, le bénéfice récurrent (avant éléments exceptionnels) par action a presque doublé (+95,3%) par rapport à celui de 2020 (2,74 euros) et a bien progressé aussi (+51,6%) par rapport à celui de 2019 (3,53 euros). Rappelons que dans le cadre du pacte vert pour l'Europe, qui vise à faire de l'Union européenne le premier continent neutre sur le plan climatique à l'horizon 2050, la Commission européenne prévoit une enveloppe annuelle de 185 milliards d'euros jusqu'à 2030 pour améliorer la performance énergétique des bâtiments. Le groupe français, parmi d'autres, profitera de cette vague de rénovations.Pour l'exercice 2022, la direction s'attendait à une nouvelle croissance du bénéfice d'exploitation à cours de change constants. La guerre en Ukraine ayant éclaté dans l'intervalle, un ralentissement de la croissance n'est pas à exclure.L'action s'étant affaiblie ces derniers mois, elle est à nos yeux à nouveau digne d'achat. Elle est dès lors susceptible de réintégrer le portefeuille modèle. Par ailleurs, elle profitera, outre du dynamisme de l'équipe dirigeante entrée en fonction en 2019, de la vague de rénovations initiée en Europe. Dans cette perspective, elle est faiblement valorisée, à 10 fois le bénéfice attendu en 2022, à 1,2 fois la valeur comptable et à moins de 6 fois le ratio escompté entre la valeur de l'entreprise (EV) et l'Ebitda. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 54,49 eurosTicker: SGO FPCode ISIN: FR0000125007Marché: ParisCapit. boursière: 27,58 milliards EURC/B 2021: 11,5C/B attendu 2022: 10Perf. cours sur 1 an: +8%Perf. cours depuis le 01/01: -10%Rendement du dividende: 30%