Le poids lourd européen de la construction a annoncé avoir produit en 2020 un cash-flow disponible record de 3,04 milliards d'euros, en hausse de 63,9% par rapport à 2019 (1,86 milliard d'euros) - une performance étonnante alors que la pandémie de Covid-19 plombait les comptes de beaucoup d'autres. La nouvelle direction entrée en fonction en 2019 n'a pas chômé, et son approche a fait ses preuves en 2020.
...

Le poids lourd européen de la construction a annoncé avoir produit en 2020 un cash-flow disponible record de 3,04 milliards d'euros, en hausse de 63,9% par rapport à 2019 (1,86 milliard d'euros) - une performance étonnante alors que la pandémie de Covid-19 plombait les comptes de beaucoup d'autres. La nouvelle direction entrée en fonction en 2019 n'a pas chômé, et son approche a fait ses preuves en 2020. Sa priorité absolue a été l'amélioration de la rentabilité, grâce à l'initiative Transform & Grow. Le plan comportait un autre volet phare: la cession des activités peu rentables. Depuis le lancement de ce dernier, le groupe a déjà cédé (ou s'est engagé à céder) pour plus de 4,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont 2,57 milliards d'euros l'an passé. Pour améliorer encore la rentabilité, il a aussi élaboré un plan d'économies, qui a permis de réduire les dépenses de 250 millions d'euros jusqu'ici (120 millions d'euros en 2019, 130 millions en 2020). L'objectif de gains structurels a ainsi été atteint un an plus tôt que prévu, malgré la crise sanitaire. En tenant compte des cessions, le chiffre d'affaires de Saint-Gobain a reculé de 10,4% en 2020, passant de 42,57 à 38,13 milliards d'euros. Mais à périmètre comparable, la baisse se limite à 3,8% sur l'année et le chiffre d'affaires a même progressé de 4,8% au deuxième trimestre et de 6,4% au quatrième. Le recul du cash-flow d'exploitation (Ebitda) a pu être contenu à -9,3% (de 4,87 à 4,41 milliards d'euros), si bien que la marge d'Ebitda (le rapport entre l'Ebitda et le chiffre d'affaires) a légèrement augmenté (de 20 points de base), à 11,6%, principalement grâce à son redressement spectaculaire de 200 points de base au deuxième semestre. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) s'est pour sa part contracté de 15,8%, de 3,39 à 2,85 milliards d'euros. A périmètre comparable, l'Ebit recule de 12,3%; notons ici aussi un net redressement (+22,4%) au deuxième semestre. Grâce à l'abondante trésorerie qu'il a produite, le groupe a pu réduire sa dette financière de 31,6%, de 10,49 à 7,18 milliards d'euros. Les actionnaires recevront un dividende brut de 1,33 euro par action. Par ailleurs, les prochaines années s'annoncent roses. Dans le cadre du pacte vert pour l'Europe, qui vise à faire de l'Union européenne le premier continent neutre sur le plan climatique à l'horizon 2050, la Commission européenne, qui entend initier une "vague de rénovations", prévoit une enveloppe annuelle de 185 milliards d'euros jusqu'à 2030 pour améliorer la performance énergétique des bâtiments; 115 milliards d'euros seront affectés à la rénovation de logements privés, 70 milliards à celle des bâtiments publics. Dans son plan de relance pour 2021, le gouvernement français a déjà prévu 6,7 milliards d'euros pour cette vague de rénovations. Cette initiative offre dès lors de belles opportunités au groupe français. L'intégration de Saint-Gobain au portefeuille modèle en début d'année a été un choix très judicieux. Le spécialiste français des matériaux de construction devrait bénéficier de la vague de rénovations en Europe, car c'est sur le Vieux Continent qu'il réalise l'essentiel (70%) de son chiffre d'affaires et près de la moitié des ventes découlent de rénovations. L'amélioration de la rentabilité, associée à une valorisation attrayante, à environ 0,65 fois le chiffre d'affaires, 1,2 fois la valeur comptable, 13,5 fois le bénéfice attendu pour 2021 et avec un rapport valeur de l'entreprise/Ebitda escompté en 2021 de 6, séduit. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 48,35 eurosTicker: SGO FPCode ISIN: FR0000125007Marché: Euronext ParisCapit. boursière: 24,68 milliard EURC/B 2020: 17,5C/B attendu 2021: 13,5Perf. cours sur 12 mois: +68%Perf. cours depuis le 01/01: +26%Rendement du dividende: 2,8%